Benchamach s’entretient à Rabat avec la vice-présidence de la République d’Argentine

5437685854_d630fceaff_b-
731
Partager :

 

Lors de cette rencontre tenue au siège de la Chambre, Benchamach a exprimé en son nom propre et au nom des autres membres de la Chambre sa fierté quant à la solidité et la profondeur des relations unissant le Maroc et l'Argentine, estimant que cette visite constitue un signe d’amitié et d’une ambition commune de consacrer et d’asseoir les bases d’un partenariat exemplaire multidimensionnel entre les deux pays amis, à même de faire face aux défis communs, à la lumière d’un contexte régional et international particulièrement complexe.

Benchamach a appelé à saisir toutes les opportunités possibles en vue de hisser à un niveau plus élevé les relations distinguées entre les deux pays, à travers l’élaboration de projets réalisables et de plans d'action fondé sur le principe gagnant-gagnant au service des intérêts des deux pays et des deux peuples amis, indique la Chambre dans un communiqué.

Il a, aussi, mis l’accent sur l’importance de la position géostratégique des deux pays comme facteur primordial pour le renforcement et la consolidation des relations bilatérales et permettre, d'une part au Maroc de promouvoir ses relations avec les autres pays de l’Amérique latine et à l’Argentine de s'ouvrir sur les pays du continent africain, d'autre part.

Hakim Benchamach a également mis en exergue le rôle du parlement dans la promotion des relations entre les deux pays invitant par la même occasion, la Chambre des Conseillers et le Sénat à signer un mémorandum d’entente et lancer des initiatives d’action commune.

Il a, de même, appelé à la création d’un "Forum parlementaire Afrique-Amérique Latine", comme cadre d’action fructueuse pour plaider en faveur des questions équitables, et faire entendre la voie des peuples africains et de l’Amérique latine dans les différents forums parlementaires internationaux dans le cadre des relations Sud-Sud.

Il a également salué l'expérience démocratique de l'Argentine, en particulier dans le domaine des droits de l'Homme, ainsi que l'essor économique que connait ce pays et qui en a fait une puissance à l'échelle régionale et un acteur économique modèle qui sert d'exemple dans la région.

Concernant la question du Sahara marocain, Benchamach a réitéré la position constante de la république d'Argentine au côté du Maroc concernant la question de l'intégrité territoriale du royaume et son soutien aux efforts du Maroc pour mettre fin au conflit artificiel autour des provinces du Sud dans le cadre de l'initiative d'autonomie.

De son côté, Michetti a indiqué que sa visite au Maroc se veut une occasion d'examiner les mécanismes et les moyens à même de soutenir et de consolider davantage les "excellentes" relations unissant les deux pays dans divers domaines.

La responsable argentine a souligné que son pays considère le Maroc comme un partenaire privilégié dans le continent africain, et une porte d'entrée stratégique pour élargir ses relations avec le reste des pays du continent, saluant la proposition du président de la Chambre des conseillers relatif à la création d'un "forum parlementaire Afrique-Amérique latine", en tant qu'espace vaste pour l'action commune dans le cadre des relations de coopération Sud-Sud.

Elle s'est également félicitée de l'initiative relative à la signature d'un mémorandum d'entente entre le Sénat argentin et la chambre des conseillers, qui vise à donner une nouvelle dynamique aux relations entre les parlements des deux pays.

La vice-présidente de l'Agentine a également mis en avant le progrès que le Maroc a connu en matière des droits de l'Homme, tant sur le plan de la pratique qu'au niveau des institutions y afférentes, faisant part de la ferme volonté de son pays de coopérer dans ce domaine, qui revêt une grande importance en Argentine.

Elle a aussi réitéré le soutien de son pays aux efforts consentis par le Maroc visant à trouver une solution juste à la question de l'intégrité territoriale du royaume dans le cadre de l'action de l'ONU.