Climat : La COP25 en chiffres

5437685854_d630fceaff_b-
261
Partager :

Madrid - La 25è Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP25) se tient, du 2 au 13 décembre à Madrid, avec la participation des délégations de 196 pays.

Le Sommet mondial sur le climat mobilisera, douze jours durant, une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, des présidents des institutions de l'Union européenne (UE), des hauts représentants d'institutions internationales, telles que l'OCDE et la Banque interaméricaine de développement (BID), et de représentants de la société civile et d'ONGs environnementales, afin de prendre des mesures qui seront cruciales pour la suite du processus de l’ONU Changements climatiques.

Le site de la Conférence s'étend sur 113.000 m2 au parc des expositions (IFEMA) à Madrid. Il se divise en trois zones: "zone bleue", gérée par l'ONU, qui accueillera la 25è Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques, la 15e réunion des parties au Protocole de Kyoto (CMP15) et la deuxième réunion des parties à l’accord de Paris sur le climat (CMA2), ainsi que d’autres événements des Nations Unies.

La "zone verte" abritera environ 500 conférences et débats, qui verront la participation d'ONGs et d'acteurs de la société civile, tandis que la zone "Castellana verte" accueillera plusieurs activités culturelles et sociales.

Près de 1.500 journalistes sont accrédités pour couvrir les travaux du Sommet sur le climat de 2019.

Avec plus de 25.000 participants attendus quotidiennement, la COP25 va faire de Madrid la capitale mondiale de la lutte contre le changement climatique.

Un dispositif sécuritaire important, composé des gardes de l'ONU, des agents des forces et corps de sécurité de l'Etat, des éléments de la police municipale et 450 gardes de sécurité privés, a été déployé pour garantir la sécurité des participants.

La quantité d'émissions de gaz à effet de serre qui sera produite sur le site de la Conférence a été évaluée à 65.000 tonnes équivalent CO2 qui devraient être intégralement compensées, selon le ministère espagnol de la Transition écologique.

Placée sous le slogan "le moment d'agir", la COP25 aura coûté environ 50 millions d'euros, selon les données du ministère. Elle devrait générer près de 200 millions en retombées économiques pour la communauté de Madrid.

La conférence, organisée avec le soutien logistique du gouvernement espagnol, sous la présidence du gouvernement du Chili, vise notamment à élever le niveau de l’ambition générale en accomplissant plusieurs aspects pour la réalisation intégrale de l’Accord de Paris sur le changement climatique.