Elalamy annonce de nouveaux horizons de coopération entre le Maroc et le Japon

5437685854_d630fceaff_b-
717
Partager :

Le ministre a rappelé les avantages que pourrait avoir une coopération régionale, voire continentale

Le ministre par intérim de l'aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Moulay Hafid Elalamy a indiqué, ce mercredi 10 janvier à Rabat, que son département ambitionne d’ouvrir de nouveaux horizons de coopération avec le Japon en matière de planification stratégique durable et de développement des politiques urbaines, ainsi que dans le domaine du bâtiment et des infrastructures et tous les aspects qui leur sont liés en termes de savoir-faire, de durabilité et de résilience.

Lors de ses entretiens avec le ministre délégué auprès du ministre du territoire, des infrastructures, du transport et du tourisme du Japon, Takao Makino, en visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation (10-12 janvier), Elalamy a noté que le Maroc offre actuellement d’énormes opportunités d’investissement dans divers domaines, notamment en matière des grands projets structurant et des programmes de développement stratégiques.

Il a, dans ce sens, fait savoir que le gouvernement marocain a mis en place un cadre incitatif fort intéressant permettant le drainage des capitaux internationaux et la promotion des investissements directs étrangers, notant que cette visite permettra d’ouvrir de nouveaux horizons de coopération avec le Japon, dont l’expérience en matière de développement constitue une référence internationale dans plusieurs domaines, et dont le Maroc souhaite bénéficier. "Les relations de coopération entre le Maroc et le Japon ont pris de l’ampleur ces dernières années et nous souhaitons par l’occasion de leur assurer de meilleures perspectives, en mettant sur place les conditions favorables à un véritable partenariat entre nos deux pays englobant de nouveaux axes liés à nos domaines d’action communs", a-t-il poursuivi.

Il a, en outre, souligné le caractère stratégique de cette visite qui constitue une occasion pour échanger les expériences et les bonnes pratiques, pour créer des synergies et identifier de nouvelles pistes de développement de la coopération et de partenariats entre les deux pays.

Le ministre a, également, saisi cette occasion pour rappeler les avantages que pourrait avoir une coopération régionale, voire continentale, qui impliquerait la partie nipponne et dans laquelle le Maroc pourra jouer un rôle primordial, compte tenu de la présence active du royaume sur la scène économique et diplomatique africaine.

Pour sa part, M. Makino a exprimé la volonté de son pays de promouvoir l’échange d’expériences et des bonnes pratiques et d’entrevoir de nouvelles perspectives de coopération avec le royaume du Maroc dans les domaines d’intérêt commun.

Il a également noté que la coopération tripartite pourrait ainsi constituer une nouvelle opportunité de coopération avec les pays africains, dans le cadre du Japan-Africa Infrastructure Development Association (JAIDA), créée en septembre 2016.

Il a, dans ce sens, fait savoir que JAIDA vise à fournir continuellement et activement des informations sur les technologies japonaises et les expériences de "haute qualité de l’infrastructure" dans les pays africains et de créer et promouvoir des relations avec les secteurs publics et privés en Afrique et en Japon.

Ces entretiens se sont déroulés en présence de l’ambassadeur du Japon à Rabat et des membres de la délégation japonaise composée d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprises leaders de l’économie nippone, spécialisées dans le secteur des infrastructures et des transports.