Entretiens entre Rkia Derham et le directeur général de la BMICE

5437685854_d630fceaff_b-
564
Partager :

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la campagne médiatique sur l'état d'avancement de la BMICE, dont la mise en place a été décidée en décembre 2015

La promotion des échanges commerciaux et des investissements entre les pays maghrébins, a été au centre des entretiens qu'a eus, ce mercredi 12 juillet à Rabat, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Rkia Derham avec le directeur général de la Banque Maghrébine d'Investissement et de Commerce Extérieur (BMICE), Noureddine Zekri.

Lors de cette rencontre, Rkia Derham a souligné la nécessité de développer les échanges commerciaux entre les États membres de l'Union maghrébine, notant que ces échanges ne reflètent pas le niveau des potentialités économiques et humaines dont regorge la région maghrébine. Elle a aussi appelé dans ce sens à soutenir les efforts du secteur privé maghrébin, en vue de réaliser une intégration économique effective dans la région.

Rkia Derham a en outre précisé que la BMICE jouera un rôle important dans l’accompagnement des efforts déployés afin de soutenir la coopération économique entre les pays maghrébins, notant que le renforcement de l'économie et du développement au niveau de la région aura un impact positif sur les peuples maghrébins, notamment par la création de nouveaux emplois.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la campagne médiatique sur l'état d'avancement de la BMICE, dont la mise en place a été décidée en décembre 2015, a, pour sa part, indiqué Zekri, qui a présenté à cette occasion un aperçu sur les objectifs de création de la BMCIE et les futures étapes en vue de promouvoir les échanges commerciaux et les investissements entre les pays maghrébins.

Zekri a ainsi expliqué que la BMICE est actuellement prête pour les opérations d'investissement au Maghreb, notant que la Banque cherche à financer des projets d’intérêt commun.

Fruit d'une coopération entre les gouvernements maghrébins et le secteur privé, la BMICE vise à créer de nouvelles opportunités et valoriser les potentialités à même de favoriser aux institutions davantage d'investissements et faciliter l'échange commercial entre elles. La création de la Banque Maghrébine d'Investissement et de Commerce Extérieur s'assigne pour objectif la contribution à la mise en place d'une économie intégrée.