Essaouira : 14 certificats négatifs pour la création d'entreprises délivrés en décembre dernier

5437685854_d630fceaff_b-
867
Partager :

Le nombre de certificats négatifs délivrés par la délégation de l’industrie et du commerce d’Essaouira pour la création d’entreprises, s’est élevé à 14 autorisations durant le mois de décembre dernier, selon un rapport de conjoncture de ladite délégation

Par répartition juridique, les Société à Responsabilité Limitée (SARL) occupent la première position avec 9 certificats négatifs, soit 64 % du total, suivies des Personnes Physiques (PP), avec 05 certificats négatifs (36 %), précise-t-on de même source.

Au cours du mois de décembre dernier, le nombre des immatriculations au registre du Commerce au tribunal de 1ère instance d’Essaouira a été de l’ordre de 20 contre 19 immatriculations le mois précédent, soit 05 %, lit-on dans le document.

Et d’ajouter que les PP s’accaparent quelque 11 immatriculations, soit 55 % du total, occupant ainsi la première place, suivies des SARL, avec 9 immatriculations (45 %).

S’agissant de la répartition territoriale des certificats négatifs, la ville d’Essaouira arrive en tête, durant cette période, avec 11 certificats négatifs (79 %), suivie des communes rurales de Ounagha, Tamanar, et Moulay Bouzerktoun, avec 03 certificats négatifs (21 %), indique la même source.

Par rapport aux secteurs d’activités économiques, il est à signaler que le secteur des Services vient en premier rang, avec 6 certificats négatifs (43 %), suivi du secteur du Tourisme avec 4 certificats (29 %), le secteur du Commerce, avec 3 certificats (21 %), et le secteur des BTP qui occupe la dernière position, avec 01 certificat négatif (7 %), ajoute la même source.

En termes d’investissements projetés, les autorisations de création d’entreprises accordées durant la même période, peuvent générer un montant de 6,1 millions DH, dont 31 % proviennent des Investissements des Étrangers, avec 37 emplois projetés.

La Délégation d’industrie et de commerce d’Essaouira indique également que durant la même période, trois marques ont été déposées dans les secteurs des industries agroalimentaires, et chimiques, relevant qu’elle a délivré 03 certificats négatifs pour la création d’enseignes commerciales.