Hind Al Achchabi recouvre la liberté

5437685854_d630fceaff_b-
1802
Partager :

Hind Al Achchabi, emprisonnée depuis deux ans, accusée de relations extraconjugales a quitté la prison d’El Arjat de Salé ce vendredi 10 août

La femme d’affaires, dirigeante de Dalia Développement, a été jugée en mars 2017 et avait écopé de deux ans de prison après que son premier mari, Sadiq Marafi ait porté plainte contre elle pour adultère.

Les faits remontent à mars 2013 lorsque Hind Al Achchabi épouse Sadiq Marafi. Un an après, elle demande le divorce et Marafi donne son accord. L’avocat de la jeune femme affirme d’ailleurs que Sadiq Marafi avait envoyé les papiers dans une résidence secondaire du couple à New York et où Hind Al Achchabi a tout conservé.  

Quelques mois plus tard, la femme d’affaires se remarie au Mali avec le dénommé Mohsine Karim Bennani avec qui elle aura une petite fille.

Seulement un an après le divorce avec Sadiq Marafi, ce dernier porte plainte contre elle pour adultère et demande des tests de paternité, affirmant avoir été en contact avec Hind Al Achchabi. L’avocat de cette dernière nie tout et soutient qu’ils avaient des relations de travail sans plus.

Etant interdite de quitter le territoire à cause des faits qui lui étaient reprochés, la jeune femme s’est trouvée dans l’incapacité de se rendre au New York pour récupérer les documents son divorce avec son premier mari. Elle a ainsi été condamnée à deux ans de prison pour adultère.