Injaz Al Maghrib veut contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs

5437685854_d630fceaff_b-
783
Partager :

La ville d’Agadir a abrité ce mardi 10 janvier, la cérémonie de lancement des programmes d’Injaz Al Maghrib pour 2016-2017, une initiative qui vise à mobiliser le secteur privé auprès de la jeunesse pour contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs. 

La PDG du programme, Laila Mamou a indiqué que « Injaz Al-Maghrib adapte au contexte marocain des programmes amenant des élèves à créer une junior entreprise, à maitriser les bases de la finance ou à se préparer aux challenges de la vie active ».

Des cadres d’entreprises bénévoles interviennent dans les établissements publics marocains pour dispenser selon la méthode pédagogique fondée sur l’apprentissage par l’action «learning by doing » les programmes de Junior Achievement Worldwide, a-t-elle expliqué.

Dressant le bilan de ce programme depuis son lancement au Maroc en 2007, elle a précisé que plus de 75.000 jeunes ont été formés avec l’objectif d’atteindre 100.000 cette année, grâce à l’apport de 2750 conseillers bénévoles actifs au niveau de 18 implantations régionales dans le cadre de neuf programmes de formation.

Le wali de la région Souss-Massa, Zineb El Adaoui, a relevé, pour l’occasion, la contribution de ce programme à la consolidation des liens entre l’enseignement et le monde de l’entreprise en stimulant chez les jeunes qui feront le Maroc de demain, l’esprit d’initiative, la créativité et le sens des responsabilités.

Des témoignages ont été ensuite présentés par des jeunes de la région qui ont participé aux programmes Injaz Al-Maghrib l’an dernier, par des conseillers bénévoles ainsi que par des responsables d’établissements d’éducation.

Pour réaliser sa mission, l’association en charge de la réussite de ce programme fait intervenir des cadres d’entreprises bénévoles dans les établissements d’enseignement publics du collège à l’université, à raison de deux heures par semaine pendant quelques semaines, pour animer des programmes de formation à l’entreprenariat. Au Maroc, près de 90 partenaires ont été mobilisés.