L’Académie du Royaume aux couleurs de l’Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
287
Partager :

L’Académie du Royaume du Maroc a organisé, ce jeudi 20 avril à son siège, une conférence de presse pour présenter ses prochaines rencontres.

Le secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, Abdeljalil Lahjomri, accompagné du président du conseil national des droits de l’Homme, Driss El Yazami, du président de la fondation nationale des musées du Maroc, Mehdi Qotbi et du président de l’université internationale de Rabat, Noureddine Mouaddib, a présenté au cours de cette conférence de presse deux actions portant sur l’Afrique.

Il s’agit en premier lieu de la tenue d’une table ronde consacrée à la recherche scientifique sur l’Afrique prévue pour le 26 avril prochain à l’Académie du Royaume.

Cette rencontre réunira plusieurs doctorants marocains travaillant sur des problématiques en lien avec le continent africain, et ce dans plusieurs domaines et disciplines scientifiques.

Cette table ronde ambitionne de permettre aux doctorants de présenter l’état de leurs recherches et de les constituer en réseau afin de pouvoir prendre part aux programmes d’échanges et de formation de l’un des partenaires majeurs de l’Académie sur le continent : l’Institut Mandela pour les Etudes sur le Développement (MINDS).

En second lieu, l’Académie a annoncé la tenue de la journée destinée à rendre hommage à Léopold Sédar Senghor qui se tiendra le 27 avril prochain au siège de l’Académie. Organisée sous le thème «Sur les traces de Léopold Sédar Senghor», cette journée sera l’occasion de revenir sur le parcours, les combats et les idées, toujours d’actualité, de cet homme d’état et homme de lettres au destin singulier, indique l’Académie.

En tant que membre de l’Académie du Royaume du Maroc, Léopold Sédar Senghor avait délivré un discours lors de la toute première session de l’Académie, tenue en 1980 à Fès. Il y réaffirmait son attachement à la construction d’une civilisation de l’universel privilégiant le métissage et le dialogue des cultures contre le repli identitaire.

Lors de cette journée d’hommage, des chercheurs nationaux et internationaux analyseront la portée et l’envergure de l’œuvre poétique, philosophique et culturelle de Senghor.

Parallèlement à cette journée d’hommage, l’Académie du Royaume du Maroc accueille une exposition de la Fondation Léopold Sédar Senghor et qui revient, en textes et en images, sur le parcours exceptionnel de ce grand poète.

Cette journée d’hommage sera clôturée par un récital poétique et musical organisé autour de l’œuvre de Léopold Sédar Senghor, avec la participation d’Abdoulaye Baboulaye Cissokho, auteur-compositeur et joueur de kora et Ouidad Tebbaa, titulaire de la chaire Senghor à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.