La communauté musulmane ivoirienne reconnaissante au roi Mohammed VI

5437685854_d630fceaff_b-
630
Partager :

Le journal ivoirien "Le Jour Plus" a fait part, ce mercredi 11 janvier, la gratitude et la reconnaissance de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire envers le roi Mohammed VI pour les efforts continus déployés par le souverain pour promouvoir l’islam tolérant et lutter contre le terrorisme.

Le journal a relayé les propos de Cheikh Boikari Fofana, chef de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire qui a déclaré qu’il était l’occasion pour eux d’exprimer leur reconnaissance au roi pour l’intelligence et la sagesse du souverain d’avoir créé l’institut Mohamed Vi de formation des Oulémas, prédicateurs et prédicatrices.

Cheikh Fofana qui a reçu, mardi dernier au siège du Conseil Supérieur des Imams de Côte d’Ivoire (COSIM), la troisième promotion d’imams ivoiriens en partance pour le Maroc vendredi prochain, s’est félicité de cette initiative royale, appelant les imams ivoiriens en formation au Maroc à servir d’ambassadeurs de leur pays auprès du royaume chérifien, et les exhortant à devenir, à leur retour en Côte d’Ivoire, des ambassadeurs de l’institut Mohammed VI de formation des imams.

Il a également souligné la nécessité pour les imams ivoiriens en formation de faire en sorte que l’initiative du roi Mohammed VI soit une réussite. La publication ajoute que ces imams ont l’obligation d’honorer le Maroc et le COSIM dans l’exercice de leur fonction.

"Le Jour Plus" n’a pas manqué de mentionner l’importance de cet institut et son apport scientifique en termes de promotion de l’islam tolérant et du juste milieu, et de lutte contre l’intégrisme religieux et le terrorisme, par la formation et l’éducation.

La publication ajoute que cette initiative traduit la volonté forte du souverain d’insuffler une dynamique positive et constructive au sein du champ religieux, et de promouvoir les préceptes de l’Islam du juste milieu, de la tolérance et de l’ouverture sur l’autre.

Le journal loue également les liens de coopération et de partenariat unissant les deux pays, ainsi que les relations fraternelles unissant les deux chefs d’état, rappelant que grâce à un accord conclu le 20 janvier 2015 entre le Maroc et la Côte d’Ivoire, 100 imams ivoiriens bénéficient chaque année d’une formation dans le royaume.