La réglementation de la profession de coiffure, condition sine qua non pour promouvoir ce secteur

5437685854_d630fceaff_b-
292
Partager :

Marrakech - La réglementation de la profession de coiffure est une condition sine qua non pour promouvoir ce secteur dans le monde arabe, a souligné, samedi à Marrakech, le président de l'Union Arabe des grands coiffeurs, l'expert libanais, Majid Askar.

L'absence des textes juridiques qui réglementent ce secteur entrave l'évolution de ce métier dans le monde arabe, a relevé M. Askar dans un entretien accordé à la MAP en marge du Grand Salon de coiffure et de beauté, qui se tenu du 06 au 08 à Marrakech à l'initiative de l'Union Arabe des grands coiffeurs.

L'adoption d'une loi réglementant la profession de coiffure permettra d'organiser ce domaine sapé par l'informel, d'améliorer la situation des personnes exerçant ce métier et de fournir un service de qualité qui respecte les normes, a-t-il fait remarquer.

La formation des coiffeurs est aussi une question importante sur laquelle il faut travailler davantage, en assurant une formation de qualité adaptée aux besoins des apprentis et l'accompagnement nécessaire pour bien se lancer dans ce domaine, a-t-il insisté. 

Dans ce sens, il a indiqué que l'Union s'est inscrite dans cette dynamique, à travers des formations gratuites avec des professionnels qui ne permettent pas uniquement d'apprendre les techniques du métier mais aussi la gestion du salon et de l'équipe. 

Notre objectif principal est de donner à ce secteur la place qui lui échoit, développer cette profession et faire connaître les coiffeurs arabes à l'échelle internationale, a souligné M. Askar. 

A travers ses multiples initiatives et ses partenariats conclus avec des organismes privés et publics, l'Union vise à faire émerger une nouvelle génération des coiffeurs qui travaillent de manière professionnelle, donnent une belle image sur ce métier et sont en phase avec les exigences et les besoins des clients, a-t-il fait savoir. 

La coiffure est un métier qui nécessite non seulement un savoir-faire technique, mais aussi de la créativité, c'est pour cela le coiffeur est appelé à suivre la tendance et à innover, a-t-il considéré. 

Sur le Grand Salon de coiffure et de beauté, il a noté que cet événement est le premier de son genre à rassembler des coiffeurs du monde arabe pour les former en matière de coiffure et de beauté.

S'agissant du choix du Maroc pour abriter cette manifestation, il a indiqué que le Royaume encourage ce genre d'initiative et oeuvre pour promouvoir ce secteur qui connait un développement considérable.

Le grand Salon de coiffure et de beauté connait la participation des entreprises mondiales leaders en industrie cosmétique et des experts arabes en beauté.

Le Salon comprend plusieurs activités, notamment des formations professionnelles au profit des élèves des écoles de coiffure et d'esthétique et des coiffeurs et esthéticiens professionnels, un show des coiffeurs et esthéticiens professionnels et un défilé du Caftan, outre des débats et des conférences.