La Russie à la présidence du Conseil de sécurité : Le clin d’œil à l’Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
220
Partager :

Moscou – La Russie compte attirer l’attention sur la résolution des problèmes du continent africain lors de sa présidence du Conseil de sécurité des Nations unies en septembre, a affirmé lundi le ministre des Affaires étrangères russe, Serguei Lavrov.

''En septembre prochain, la Russie présidera le Conseil de sécurité des Nations unies. L'un de nos événements clés est prévu pour aider les Africains à résoudre leurs problèmes dans le domaine des crises, des conflits et d’autres situations » a indiqué le chef de la diplomatie russe lors d'une conférence de presse.

Il a, par ailleurs, souligné que la Russie est « fermement résolue » à traiter lors de sa présidence le sujet de la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, dans l’objectif de "combler le principal défaut de la composition actuelle du Conseil, à savoir la sous-représentation des pays en développement ».

« Il est nécessaire d’accroitre la représentation de l’Asie, de l’Amérique latine et du continent africain dans le Conseil de sécurité des Nations unies », a noté le ministre.

Le chef de la diplomatie russe a également attiré l’attention sur le fait que « la coopération des États africains avec l’association des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) est un domaine important des relations internationales modernes », ajoutant que le groupement poursuivrait sa politique d’invitation d’organisations africaines de premier plan pour assister aux prochains sommets des BRICS.

La Russie organisera le 24 octobre prochain à Sotchi la première édition du Sommet Russie-Afrique, qui constituera, selon la diplomatie russe, « une occasion idoine afin de prospecter les meilleurs moyens de renforcer la coopération bilatérale, dans les domaines politique, économique et culturel ».