La Sûreté nationale fête son 63ème anniversaire

5437685854_d630fceaff_b-
129
Partager :

Instituée au lendemain de l'indépendance en 1956, voilà maintenant 63 ans que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) veille au grain et s’assure du maintien de l’ordre public à travers une approche tant prospective que préventive lui permettant de contrecarrer toutes les formes de criminalité.

Ainsi, la DGSN organise depuis maintenant deux ans ses journées portes ouvertes (JPO), un événement d’envergure qui, en dépit de sa jeunesse, prend une ampleur considérable.

En effet, la première édition, placée sous thème "La sûreté nationale, engagement et loyauté", avait accueilli à Casablanca près de 80.000 visiteurs venus découvrir de près les différents corps de métier de la DGSN et apprécier leurs démonstrations spectaculaires.

Un an plus tard, ce chiffre a fortement évolué puisque la deuxième édition des JPO, organisée à Marrakech sous le thème ''la sûreté nationale, police citoyenne", a accueilli pas moins de 260.000 visiteurs.

Une affluence record qui témoigne de la réussite de cet événement venu consacrer l’approche de proximité et de communication interactive adoptée par la DGSN en vue de concrétiser le concept de la police citoyenne, mais aussi la confiance et le respect mutuel établis entre cette institution sécuritaire et le citoyen.

Cette ouverture de la sûreté nationale sur son entourage social se prolonge jusque dans le digital avec le lancement, en janvier 2019, du compte officiel de la DGSN sur Twitter, une action visant à renforcer la communication institutionnelle avec l’opinion publique et d’interagir davantage avec les citoyens afin de mieux répondre à leurs attentes.

En seulement quelques mois d’activité, ce compte est déjà suivi par plus de 14.000 internautes qui ont pu se renseigner sur le travail effectué par les limiers de la Direction à travers des tweets relatives, entre à autres, aux brigades des motards, aux brigades centrales d’intervention, aux Groupes d’intervention rapide, à la police cynotechnique et à la police montée.

La percée de la DGSN dans le monde de la communication digitale s’est poursuivie à travers le lancement, en 2019 toujours, d’une version électronique de la "Revue de Police", vieille de plusieurs décennies en format papier.

En effet, une application Android téléchargeable gratuitement sur les téléphones portables et les tablettes tactiles offre au lectorat la possibilité d’accéder aux nouveaux numéros dès leur publication et de consulter les précédents numéros, tant en version arabe que française.

Des initiatives qui ne manqueront pas de généraliser la sensibilisation aux questions sécuritaires, d’informer l'opinion publique des efforts de la Direction générale de la sûreté nationale dans le maintien de la sécurité du pays et des citoyens et de mettre en avant la longue histoire de cette institution.

Une histoire qui témoigne du savoir-faire de ses éléments et de l’expérience qu’ils ont accumulé au fil des décennies et qui leur permet aujourd’hui d’être omniprésents sur tous les fronts pour assurer la sécurité des citoyens et la défense du Royaume contre les menaces extérieures.

C’est dans ce contexte que le Roi Mohammed VI a procédé, le 24 avril dernier au quartier Riad à Rabat, au lancement des travaux de construction du nouveau siège de la DGSN, un projet qui mobilise un budget prévisionnel de 2 milliards de dirhams et qui se veut un vecteur de modernité et d'efficience dans les actions de la sûreté nationale, au service de la sécurité du Maroc et de la quiétude de ses habitants.

La célébration de cet anniversaire constitue l’occasion de rendre un hommage appuyé à toute la famille de la Sûreté nationale dont les membres, forts de leur abnégation et de leur dévouement, assurent, parfois au péril de leurs vies, le respect de l’ordre public.