Laayoune : le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique identifie les axes de coopération

5437685854_d630fceaff_b-
896
Partager :

Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique (EIP) s’est ouvert jeudi à Laâyoune sous le signe de la consolidation des liens de coopération, de la mise en œuvre des engagements pris dans ce sens, de l’unification des voix et de la promotion de la prospérité partagée. Il a pour objectifs de faire le point sur l’état actuel et les perspectives d’avenir des relations entre le Royaume et les Etats insulaires du Pacifique et de mettre en avant les expériences réussies dans les domaines présentant un intérêt stratégique pour les pays de ce groupement.

Il s’agit aussi d’identifier les priorités nationales et les axes d’une coopération Maroc-Etats insulaires du Pacifique pour le développement durable qui soient concrets, novateurs et réalisables.

Les ministres des Affaires étrangères et les hauts fonctionnaires et diplomates du Maroc et des pays insulaires présents dans la capitale du Sahara Marocain vont approfondir les fondements d’une coopération agissante durant les trois prochaines années et touchant notamment les domaines de l’éducation, de l’environnement, du tourisme responsable et soucieux de la préservation des écosystèmes, du transport et du développement durable.

Plusieurs accords et mémorandums d’entente seront signés à cette occasion.

Les points clés du discours du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, à l’ouverture du 3è Forum Maroc-Etats Insulaires du Pacifique (Laâyoune 26-28 février), présenté par Mohcine Jazouli, ministre délégué à la Coopération africaine, se sont articulés autour neuf axes :

- Le Maroc est pleinement engagé pour un partenariat pratique, solidaire et multiforme avec les Etats insulaires du Pacifique, dans le cadre d’une coopération Sud-Sud agissante qui a été, est et restera la pierre angulaire de la politique étrangère du Royaume.

- Ce Forum est l’occasion de procéder à une mise à jour de nos priorités dans le but d'en faire une success story pionnière et avant-gardiste en matière de coopération et de solidarité Sud-Sud.

- Le partenariat entre le Maroc et les pays insulaires du Pacifique est pragmatique et orienté vers l’action, tout en étant dédié à insuffler une dynamique vertueuse dans les secteurs prioritaires tels que la santé, l’environnement, la formation professionnelle, le développement humain et le changement climatique.

- L’Atlantique et le Pacifique se sont, aujourd’hui, donnés rendez-vous au cœur du Sahara marocain.

- Le Maroc a saisi l’opportunité de la COP22 pour re-mobiliser la communauté internationale contre les changements climatiques qui ne cessent d’empirer dans les pays du Sud et les pays insulaires menacés dans leur existence même.

- Il est plus que jamais nécessaire de prendre à bras le corps les défis qui découlent du changement climatique et de ses effets pervers.

- Le Maroc a été en mesure de concrétiser de grandes réalisations en matière de développement humain et social en ciblant les groupes les plus vulnérables.


- Toutes ces réalisations n’ont pas été le fruit du hasard, mais plutôt le résultat d’efforts substantiels et consistants adossés à des stratégies sectorielles ambitieuses menées sous le leadership de Roi Mohammed VI.

- Le Maroc renouvelle sa volonté de partager avec les Etats insulaires du Pacifique les expériences accumulées dans les secteurs économique, humain et en matière de développement humain.