Les atouts économiques du Maroc présentés aux investisseurs wallons

5437685854_d630fceaff_b-
428
Partager :

Les atouts économiques du Maroc en termes d’accueil des investissements et d’opportunités d’affaires ont été présentés aux opérateurs économiques wallons, ce mercredi 13 septembre, lors d’un déjeuner débat organisé par le cercle de Wallonie

Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur et plusieurs hommes d’affaires belges et marocains, Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’agence wallonne d’investissement (AWEX) a d’emblée affirmé que 2018 placera le Maroc comme marché cible pour la région wallonne, le pays étant en pleine expansion économique. Après avoir souligné que le Maroc a renforcé ces dernières années sa position de porte d’entrée vers l’Europe et l’Afrique, elle a relevé le fort engouement de la part des investisseurs étrangers pour des projets porteurs au royaume dans les domaines notamment du transport, de l’énergie, de l’industrie, de l’agriculture et des infrastructures.

La responsable wallonne, qui a noté que le Maroc est en passe de devenir un hub continental raccordant l’Afrique à l’Europe avec son retour à l'Union africaine et son adhésion prochaine à la CEDEAO, a souligné que l’Awex a décidé de faire du royaume son marché phare pour l’année 2018 en organisant une série d’actions tout au long de l'année, orientée vers l’investissement dans le pays, notamment des rencontres B to B et des manifestations de promotion et de rapprochement économique entre les deux parties qui seront couronnées par une grande mission économique belge.

Pour Delcomminette, il s’agit d’atouts importants que la Wallonie aimerait saisir pour « mettre le Maroc au cœur de nos priorités et c’est pour cette raison que nous avons décidé au niveau de l’Awex d’en faire le marché cible de 2018».

Elle a fait part de l’engouement des chefs d’entreprises wallonnes pour l’investissement au Maroc dans différents secteurs où le royaume se présente aujourd’hui comme leader, notamment les énergies renouvelables, le marché du numérique et d’autres secteurs où des opportunités intéressantes sont à développer, comme le bâtiment et les infrastructures, faisant savoir que la multiplication des missions économiques a renforcé l’intérêt des entreprises wallonnes pour le marché marocain, sans oublier la connexion avec la diaspora marocaine qui facilite ce rapprochement.

Pascale Delcomminette a fait savoir que les entreprises wallonnes estiment qu’il n’y a pas de frein à l’investissement au Maroc car il offre un marché de proximité très attractif et des conditions très avantageuses sans oublier son rôle de plus en plus confirmé aujourd'hui de passerelle entre l'Afrique et l'Europe. Pour rappel, les exportations de produits et services wallons vers le Maroc ont représenté au cours de l’année 2016 quelque 90,16 millions d’euros, avec une augmentation de 37,5 %.

Les produits des industries chimiques et pharmaceutiques et les machines et équipements mécaniques, électriques et électroniques figurent en tête de ces exportations.