Les syndicats remettent en cause la gestion des questions sociales par le gouvernement

5437685854_d630fceaff_b-
574
Partager :

Bien que Saâd Eddine El Othmani se soit montré assez fier du bilan des quatre premiers mois du gouvernement, tout le monde ne semble pas être d’accord avec lui. C’est le cas du secrétaire général de l’Union Marocaine du Travail (UMT), El Miloudi Moukharik qui estime que le gouvernement d’El Othmani est « totalement  absent des questions sociales », contrairement à ce que celui-ci a déclaré lors de la présentation du bilan

Le chef de gouvernement a déclaré lors de la présentation du bilan que son équipe s’engagerait sur le plan social. Ce que réfute El Miloudi Moukharik dans une interview accordée à Assabah. Il estime, en effet, que le gouvernement se « trouve dans un sommeil profond et peine à se réveiller ».

Il ajoute que les syndicats ont attendu des actions concrètes de la part du gouvernement, en vain.  Il a même indiqué que les syndicats ressentent un désintérêt total du gouvernement par rapport au dialogue social. Le secrétaire général de l’UMT souligne ainsi la contradiction entre les faits et les promesses tenues par le gouvernement, ajoutant que l’Exécutif n’a tenu aucune réunion avec les syndicats en quatre mois de mandat.

Par ailleurs, El Miloudi Moukharik a fait savoir que le gouvernement n’a pas prévu de mesures pour soutenir la classe ouvrière dans le projet de loi de finances de 2018 qui est pourtant en cours de finalisation.

Il a également dénoncé le fait que leurs nombreuses correspondances au chef du gouvernement n’ont pas eu de suites. Pour toutes réponses, le chef de gouvernement aurait tout simplement envoyé des notes aux ministres pour les appeler à renouer le dialogue. Le syndicaliste  a donc fait savoir que les syndicats sont entrain d’étudier les moyens de faire changer les choses. Autant dire qu’ils n’en resteront pas là et que le gouvernement aura du pain sur la planche.