Marrakech : le roi lance de nouveaux projets pour l’ancienne Médina

5437685854_d630fceaff_b-
460
Partager :

Le roi Mohammed VI a procédé ce mardi 10 janvier, au lancement de plusieurs projets à même d’assurer une nouvelle vie à l’ancienne médina de Marrakech, de renforcer son rayonnement internationale et de promouvoir la qualité de vie de ses habitants et de ses visiteurs.

Le roi a ainsi lancé la deuxième phase du projet d’aménagement des abords des remparts de l’ancienne médina, le programme de requalification urbaine du quartier Zraib, et le projet de réalisation d’équipements de proximité au niveau du quartier El Mellah, pour un investissement global de près de 110 millions de dirhams.

Faisant partie du plan de développement «Marrakech, Cité du renouveau permanent», ces différents projets sont porteurs d’une ambition nouvelle pour l’ancienne médina, en ligne avec les attentes et aspirations légitimes de ses habitants, et dans l’objectif de rehausser le cadre bâti de la Cité, de sauvegarder son patrimoine historique, matériel et immatériel, et d’améliorer les conditions d’accès des populations aux services de base.

Le projet d’aménagement des abords des remparts de l’ancienne médina ambitionne de mettre en valeur les remparts historiques, d’offrir aux habitants des quartiers avoisinants un ensemble d’équipements sportifs et ludiques de proximité, et de promouvoir l’aspect paysager des avenues longeant les remparts.

La deuxième phase de ce projet (23 MDH), lancée par le souverain, s’étend de Bab Kechich à Bab Aylen en passant par Bab Dbagh et Bab Aouda Saadia, et prévoit la création d’une promenade piétonne le long des murailles, l’aménagement de places et placettes agrémentées de fontaines, et la création de terrains de sport de proximité.

Il s’agit également du développement d’espaces de sport et de détente pour enfants, jeunes et seniors, de la création d’espaces verts dotés d’une palette végétale variée et adaptée au site, et de l’aménagement de zones de stationnement.

La première phase du projet d’aménagement des abords des remparts de l’ancienne médina, qui mobilise, quant à elle, des investissements de l’ordre de 27 millions de dirhams, est en cours de réalisation et elle s’étend de Bab Hmer aux Jardins de l’Agdal.

Le programme de requalification urbaine du quartier Zraib (70 MDH) consiste, pour sa part, au traitement des édifices menaçant ruine (128 unités), la démolition des immeubles menaçant ruine et qui ne peuvent faire l'objet de travaux de consolidation ou de réparation (22 unités), la restauration de cinq mausolées et de certaines parties des remparts, le ravalement des façades des bâtiments, et l’aménagement du parc «Bab Lakhemiss».

Fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville (financement), la wilaya de la région de Marrakech-Safi, la Commune de Marrakech, l’agence urbaine de Marrakech et le groupe Al-Omrane (maitre d’ouvrage délégué), ce programme a pour objectifs l’amélioration des conditions de vie des habitants, l’embellissement du paysage urbain, l’éradication des constructions insalubres, le renforcement du réseau routier, et l’intégration du quartier cible au sein du tissu urbain.

Le roi a, par la même occasion, lancé les travaux de réalisation d’équipements de proximité au niveau du quartier El Mellah, notamment le réaménagement de la Place «Miaâra» (7,7 MDH), la construction d’une crèche (2,7 MDH), d’un club pour personnes âgées (3 MDH), et d’un Centre pour femmes (3 MDH).

Réalisés dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville, la Commune de Marrakech, l’agence urbaine de Marrakech et le groupe Al-Omrane, ces équipements rentrent dans le cadre de la mise en œuvre de la 2ème tranche du programme de requalification urbaine de Hay El Mellah, un programme visant la préservation de la composante juive de l'identité marocaine et qui consacre les valeurs de tolérance et d'ouverture qui ont toujours caractérisé le royaume.

Les projets, lancés ce mardi par le roi, ambitionnent de mettre en place les conditions d'un développement harmonieux et durable à travers l'amélioration des conditions de vie des populations, le renforcement des services et des infrastructures de base, et la consécration de la ville de Marrakech en tant que destination phare du tourisme.

 

lire aussi