Mehdi Qotbi et Abdelaziz El Idrissi décorés par le roi d'Espagne Felipe VI

5437685854_d630fceaff_b-
467
Partager :

Ces décorations ont été remises à Qotbi et El Idrissi par l'ambassadeur du royaume d'Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, au nom du roi d'Espagne Felipe VI

Le président de la fondation nationale des musées du Maroc, Mehdi Qotbi et le directeur du musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain (MMVI), Abdelaziz El Idrissi, ont été décorés, ce mercredi 27 juin à Rabat, respectivement de la Croix de Commandeur de l'Ordre du Mérite Civil et de la Croix d’Officier de l’Ordre du Mérite Civil du royaume d’Espagne, en reconnaissance de leur engagement en faveur du renforcement de la coopération culturelle entre les deux pays.

Ces décorations ont été remises à Qotbi et El Idrissi par l'ambassadeur du royaume d'Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, au nom du roi d'Espagne Felipe VI, lors d’une cérémonie rehaussée par la présence de personnalités éminentes du monde de la politique, des affaires, de la diplomatie, de l’art et des médias.

"Il serait vain de vouloir résumer l'extraordinaire parcours de Qotbi, bien connu de tous et sans doute admirable à plusieurs titres. Grâce à son talent, il est devenu l'un des artistes peintres du Maroc les plus reconnus à l’international. Il incarne ainsi le mythe de ce qu’aux Etats-Unis on appellerait un self-made man", s'est félicité Díez-Hochleitner.

Mehdi Qotbi est sans aucun doute un emblème de la culture au Maroc. Depuis sa création, la Fondation s'évertue à mettre en œuvre la vision du roi Mohammed VI qui a placé la culture parmi les priorités de son règne, a-t-il souligné.

Les résultats déjà obtenus sont vraiment spectaculaires. La fondation est devenue une véritable locomotive culturelle pour le Maroc, avec une stratégie claire dont les actions s’articulent, au-delà du rayonnement culturel, autour de la préservation et l’enrichissement du patrimoine marocain d’une part, et de la démocratisation de la culture et son accessibilité à l’ensemble des citoyens d’autre part, a-t-il salué.

"C'est en grande mesure à Qotbi que nous devons le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain qui est bientôt devenu une institution-phare incontournable pour l’art marocain, africain, méditerranéen et mondial. Grâce à ses démarches infatigables et à son implication personnelle, le MMVI a pu présenter des expositions clé dans ses premières quatre années d’existence, a-t-il relevé.

Il a contribué, également, à rapprocher encore plus l’Espagne et le Maroc à travers l’art et la culture, en rendant l’art espagnol accessible au citoyen marocain", a-t-il ajouté.

Quant à El Idrissi, il a fait du MMVI, en un temps très court, un musée indispensable, un foyer de l'art marocain et mondial, un véritable temple culturel dans le nord de l’Afrique qui œuvre pour la diffusion de l’art moderne et contemporain marocain et étranger, faisant du partage d’expériences artistiques et d’expérimentations créatives une pierre angulaire de son action institutionnelle, a-t-il dit.

Abdelaziz El Idrissi a été un acteur indispensable dans la réalisation de l'exposition de la collection de la Banque d’Espagne et un fait marquant de l’histoire culturelle hispano-marocaine, puisque c’était la première fois que des œuvres de Goya, Sorolla, Zuloaga, Tapies, Saura, Chillida ou Barceló, pour ne citer que quelques-uns des grands artistes espagnols exposés, étaient montrées au Maroc, a-t-il indiqué.

El Idrissi n’a pas seulement été le commissaire associé de l’exposition, mais il a mis tout son cœur et son intelligence pour qu’elle soit un véritable succès. Cette exposition a couronné une histoire d'influences et de confluences entre le Maroc et l’Espagne d’une richesse exceptionnelle, a-t-il conclu.

"Je suis ému, c'est un honneur d'avoir cette haute distinction décernée par le Roi d'Espagne Felipe V. C'est un témoignage pour les initiatives et les actions menées par la Fondation nationales des musés", a déclaré M. Qotbi.  

"Cet hommage rendu est le fruit du travail accompli sur le plan culturel sous la conduite du roi Mohammed VI", a-t-il ajouté.

Dans une déclaration similaire, El Idrissi a souligné que cette distinction est "un moment particulier et le résultat d'une collaboration étroite entre le Maroc et l'Espagne dans le domaine de la culture et entre la Fondation nationale des musées et les musés espagnols".

"C'est une distinction de toute une équipe de travail qui oeuvre pour la conservation du patrimoine national et la protection du bien culturel maroco-espagnol", a-t-il dit.