Mustapha Saha à l’émission ''arc en ciel'' : Maroc - Russie une histoire riche en événements

5437685854_d630fceaff_b-
713
Partager :

Lyon - Les relations entre le Maroc et la Russie sont stratégiques et s'inscrivent dans le cadre de la volonté du Royaume de diversifier ses partenaires, a estimé, dimanche, le sociologue et éditorialiste Mustapha Saha.

L’expert, qui intervenait dans le cadre de l’émission « arc en ciel » sur les ondes de la chaîne lyonnaise « Radio Pluriel », a rappelé les visites de Roi Mohammed VI en 2002 et en 2016 en Russie, relevant que le choix de ce pays pour établir un partenariat stratégique procède de la vision pertinente du Royaume pour une nouvelle dynamique de la diplomatie marocaine.

M. Saha, qui a souligné la perspicacité de la politique étrangère du Royaume sous la conduite du Roi Mohammed VI, a rappelé les initiatives du Souverain envers l’Afrique qui ont consolidé l’ancrage africain du Royaume et ouvert la voie aux autres pays partenaires comme la Russie d’envisager une forme tripartite de coopération intercontinentale avec le Maroc comme trait d’union.

Le sociologue marocain a rappelé, dans ce contexte, que le Maroc a toujours eu un rang particulier dans les relations internationales grâce notamment au leadership de ses souverains visionnaires.

Apportant un témoignage historique sur la présence diplomatique russe au Maroc, il a rappelé que les russes ont ouvert leur premier consulat sous le règne du Sultan Moulay Abdelaziz à Tanger, alors ville internationale.
Il a également rappelé que les Marocains et les Russes étaient des frères d’armes lors de la Première Guerre mondiale.

Revenant sur les relations entre les deux pays depuis l’indépendance, M. Saha a rappelé que 18.000 étudiants marocains ont été accueillis dans les universités russes entre 1960 et 2015. Il a également souligné le rôle du centre culturel russe à Rabat dans le rapprochement entre les deux pays et le dynamisme de l'Association Marocaine des Lauréats des Universités et Instituts Soviétiques.

L’expert marocain a plaidé, à cet effet, en faveur de la mise en valeur du patrimoine maroco-russe pour faire connaitre plusieurs facettes de son histoire riche en événements et en réalisations communes.