Onu Femmes Maghreb et Coca-Cola Maroc : Projet d’autonomisation des femmes rurales

5437685854_d630fceaff_b-
588
Partager :

Ce vendredi 09 mars, l’ONU Femmes Maghreb et Coca-Cola Maroc ont présenté leur programme d’appui à l’autonomisation économique des femmes en milieu rural

Un évènement qui a vu la présence de Mbarka Bouaida, Secrétaire d’Etat chargée de la Pêche maritime et Jamila El Moussali, Secrétaire d’Etat chargée de l’artisanat et de l’économie sociale. Les deux ont pu ainsi parler du défi de l’intégration de la femme notamment dans le milieu rural.

Bouaida a axé son allocution sur la situation désastreuse de la femme au Maroc et de tout le travail qui doit être effectué au niveau du changement du paradigme sociétal, la place de la femme étant précaire en terme économique et social. En évoquant le discours de Lalla Meriem et même les manifestations féministes en Espagne, elle a appuyé son discours sur le rôle massif et primordial de la femme dans le monde et au Maroc. El Moussali a plus concentré son approche sur le pragmatisme des femmes et la nécessité des femmes de faire face au défi du changement climatique.

Leila Rhiwi, représentante d’ONU femmes Maghreb s’est aussi exprimé sur la situation féminine au Maroc, en rappelant a l’aide de chiffre sidérant (8 femme sur 10 sont inactives, dans le rural c’est plus de 9 femme sur 10) que le défi de l’intégration de la femme marocaine et plus particulièrement dans les zones rurales sera long et difficile.

L’initiative a pour but de renforcer le leadership des femmes de deux coopératives des régions d’Essaouira et de Ouarzazate à travers leurs autonomisation économique et la promotion de la chaine de valeur bien sûr dans une optique de préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Le projet d’autonomisation économique des femmes rurales a pu ainsi être présenté. Le concept tourne autour de trois axes : la production de culture agroécologiques, la transformation modernes des cultures agroécologiques en produits finis et la commercialisation et distributions modernes de ces produits finis.

En 8 mois, le projet a pu aboutir à une étude de marché local de l’olive de table et des plantes aromatiques médicinales. Ils ont pu fournir des équipements en matériel de production et d’irrigation agroécologiques et les former aux technologies de production et d’irrigation agroécologiques. Les coopératives ont aussi été équipées avec du matériel moderne de production d’emballage. Enfin les deux coopératives ont pu être positionné au niveau marketing et branding et les femmes formées en gestion administrative, commerciale et financière.