Oujda : Un policier utilise son arme de service pour sauver la vie d'une fille

5437685854_d630fceaff_b-
631
Partager :

La jeune femme souffrait de contusions suite à son agression par deux individus qui étaient en sa compagnie à bord d’une voiture. 

Un officier de police exerçant à la préfecture de police d'Oujda a été contraint d'utiliser jeudi matin son arme de service pour neutraliser deux individus, qui étaient en état d’ébriété avancé et qui menaçaient la vie d’une fille et des agents de sûreté à l’aide de l'arme blanche.

Selon les éléments préliminaires de l’enquête, les services de sûreté ont reçu un appel téléphonique alertant que deux individus ont agressé une fille sur la voie publique qui était en leur compagnie à bord d’une voiture, ce qui a nécessité l’intervention des éléments de police pour neutraliser les mis en cause, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La même source précise que l’un des prévenus a brandi une machette à l'encontre des agents de police en tentant de les agresser, et que l'autre complice a voulu les percuter par le véhicule, relevant que l'officier de police a du tirer trois balles de sommation ayant permis de libérer la jeune femme, qui était aussi en état d’ébriété avancé et qui souffrait de contusions suite à son agression par les deux individus. Ces derniers ont réussi à prendre la fuite, selon le communiqué.

Les recherches ont été intensifiées pour appréhender les deux mis en cause qui ont été identifiés, souligne la DGSN, notant que l’expertise réalisée a révélé que le véhicule utilisé dans l’agression portait des plaques d'immatriculation falsifiées.

La fille a été placée sous surveillance médicale à l’hôpital dans l’attente de la soumettre à l'enquête en vue d'élucider les circonstances de cette affaire, conclut la même source.