PAP : Le Maroc élu rapporteur de la commission de la justice et des droits de l’Homme

5437685854_d630fceaff_b-
184
Partager :

Le Maroc, en la personne de Meryem Ouhssata, a été élu, ce lundi 14 mai à Midrand, rapporteur de la commission de la justice et des droits de l’Homme du Parlement panafricain (PAP), qui tient actuellement sa sixième session à son siège situé dans cette localité près de Johannesburg

La députée du groupe Authenticité et modernité à la chambre des représentants a été élue haut la main à cette commission importante de l’assemblée consultative de l’Union Africaine (UA), remportant la course avec 11 voix contre 5 pour son challenger immédiat.

Il s’agit d’un développement important d’autant plus qu’il intervient quelques jours seulement après le retour du Maroc au sein de l’institution législative africaine, officialisé au début de cette sixième session.

La commission de la justice et des droits de l’Homme est une des importantes structures du PAP, dont les recommandations et décisions sont soumises à l’UA.

Force est de constater que cette commission a été pendant longtemps exploitée par l’entité séparatiste du Polisario pour faire passer des décisions qui servent leurs desseins hostiles à l’intégrité territoriale du Maroc.

L’élection du Maroc à la commission de la justice et des droits de l’Homme devra permettre de déjouer les tentatives du groupe séparatiste, explique Meryem Ouhssata, ajoutant que cette élection permettra aussi au Maroc d’être représenté au sein du bureau du PAP.

La députée souligne, dans ce contexte, qu’il s’agit d’un gain important réalisé par le Maroc peu après son entrée officielle au sein du PAP.

L’officialisation de l’adhésion du Maroc au PAP intervient après la ratification du protocole de 2004 instituant la communauté économique africaine relatif au parlement panafricain.

Cette adhésion est décisive pour le royaume, après avoir retrouvé sa place dans l’UA et vu les acquis réalisés par le royaume dans le continent.

L’adhésion au parlement panafricain viendra ainsi renforcer la place du Maroc sur l’échiquier africain et donner une nouvelle dimension à la contribution du royaume aux efforts de développement politique, législatif et économique dans le continent. Elle parachève aussi l’adhésion du Maroc aux différentes instances de l’UA.

Le PAP, est une assemblée consultative de l’UA qui regroupe les députés des pays membres de l’UA. Cette institution a été créée en vertu de l’article 5 de l’Acte constitutif de l’UA et installé officiellement dans ses fonctions le 18 mars 2004. Il est régi par un protocole au Traité instituant la Communauté économique africaine qui édicte les règles et principes de son fonctionnement.

Chaque Etat membre est représenté au sein du PAP par cinq parlementaires issus de la majorité et l’opposition, dont au moins une femme, élus ou désignés par leurs parlements ou organes législatifs nationaux.

Le PAP tient au moins deux sessions ordinaires par an. Il dispose de dix commissions permanentes dont les attributions couvrent tous les aspects de la vie politique, socio-économique, culturelle du continent.

Son bureau est composé d’un président et de quatre vice-présidents représentant les cinq régions géographiques du continent.