Présentation à Casablanca de ''Ce Maroc que l'on aime''

5437685854_d630fceaff_b-
1135
Partager :

Le beau-livre "Ce Maroc que l'on aime" de la journaliste et écrivain Ahlam Jebbar, a été présenté, jeudi, à Casablanca, lors d’une cérémonie organisée au profit de l’association "Les yeux de Aicha".

Réalisé en collaboration avec l'agence Maghreb Arabe Presse (MAP), cet ouvrage, paru aux éditions Première Ligne, recueille en 9 parties les témoignages de femmes et d'hommes qui ont contribué, chacun dans son domaine, au Maroc d'hier, d'aujourd'hui et de demain, dans une sorte de melting-pot de regards, de souvenirs et de pensées de personnalités connues.

A cette occasion, le Directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, a souligné que ce livre est un meilleur outil pour présenter le Maroc dans sa diversité, se félicitant de la qualité des témoignages des personnalités qui ont exprimé leurs sentiments patriotiques.



M. Hachimi Idrissi, qui a livré son témoignage dans cet ouvrage, a relevé qu’il existe un attachement génétique à un territoire qui fait le premier lien avec la patrie", en ce sens que la mère est "à la fois notre territoire génétique et notre espace premier", d’où "le beau raccourci" de mère-patrie.

Il a, en outre, souligné que "faire Nation, c’est dire qu’on a tellement de chose à partager", précisant que "sur le Maroc, nous avons des éléments précis pour dire pourquoi nous faisons une veille nation".

M. Hachimi Idrissi a fait remarquer qu’au Maroc, "l’institution rassembleuse, c’est la Monarchie, du fait que ce mode d’organisation a permis de garder le pays recentré, rassemblé et uni".

Par ailleurs, il a relevé que le service militaire est un lieu où les jeunes font connaissance notamment avec le drapeau, la nation, le service public et le patriotisme, estimant que le retour du service militaire montre à l’évidence qu’il fallait par rapport aux nouvelles générations se rattraper et trouver un espace-temps de douze mois pour apprendre à faire nation.

De son côté, Mme Jebbar a indiqué que cet ouvrage fait découvrir le pays à travers le prisme de personnalités qui chacune dans son domaine a contribué à sa mesure à ce Maroc d’aujourd’hui.

Chacune de ces personnalités, a-t-elle poursuivi, raconte ce qui la touche, ce qui la fait vibrer, ce qui la rend fière dans ce Maroc aux multiples facettes.

Ce beau-livre offre ainsi une manière originale et inédite de voyager à travers le pays, ses paysages, son histoire, ses coutumes et ses richesses, a fait savoir Mme Jebbar.

En marge de la présentation de cet ouvrage, des prix pour l’engagement solidaire ont été remis à Fathia Bennis, PDG de Maroclear, Abdelatif Kabbaj, président du groupe Kenzi et Said Mouline, directeur général de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) et Abdelhamid Addou, PDG de la Royal Air Maroc (RAM).

Une vente aux enchères de tableaux des enfants et de l’association "Les yeux de Aicha" a été également organisée pour collecter des fonds nécessaire à la poursuite des actions et initiatives en faveur de l’enfance.

"Les Yeux d'Aïcha" est une association humanitaire qui travaille dans les domaines social et médical et principalement dans l’orphelinat d’Ouarzazate.

Parmi ses missions, figurent les consultations médicales et sociales dans les villages du sud, dans le but de permettre aux populations démunies d'accéder à des soins et à une prise en charge médicale au long cours en collaboration avec des médecins marocains, outre les aides sociales avec distribution de paniers alimentaires et du matériel acheminé depuis la France aux plus défavorisés.

Elle participe également à la réfection d’un jardin d’enfants chaque année dans un village pour permettre aux enfants de vivre dans des locaux adaptés et distribution de matériel scolaire.