« Prisme 7 » célèbre la mémoire de feu Abdellatif Zine

5437685854_d630fceaff_b-
141
Partager :

Le vernissage de l'exposition féminine d'art plastique « Prisme 7 » a eu lieu, mercredi 19 avril à la galerie Alwane de Casablanca, en commémoration de la mémoire du grand artiste peintre prolifique feu Abdellatif Zine, décédé en décembre 2016.

L'exposition propose au public de découvrir, du 19 avril au 3 mai, une cinquantaine d'œuvres de 7 femmes qui rendent aux couleurs du monde leur harmonie commune faite de leurs différences, reprenant ainsi le flambeau sur les traces d’Abdellatif Zine (1940 -2016).

Il s’agit des artistes peintres Nadia Chellaoui, Assya Djellab, Bahija Fraoussy, Fouzia Guessous, Laila Iraki, Nadia Rhessal et la nièce de feu Abdellatif Zine, Hayat Maradji, qui expose pour la première fois.

Hayat Maradji s’est dit fière d’avoir sauté le pas pour dévoiler pour la première fois son travail dont la thématique principale est la femme, particulièrement la femme mère, la femme ouvrière et la femme amazighe.

Maradji, qui a grandi entourée d’art, a indiqué qu’elle s’est inspirée des voyages qu’elle a effectué dans différents coins du monde mais aussi de son bagage artistique, notant dans ce sens qu’elle a pu acquérir dès son jeune âge un sens précis du cadrage, de la lumière, des nuances et des proportions.

Evoquant les techniques utilisées, l’artiste peintre a précisé qu’elle utilise un mélange de différentes techniques à l'aquarelle et de peinture à l’huile afin de donner un aspect vaporeux à ses œuvres, faisant valoir qu’elle abordera de nouveaux thèmes lors de ses prochaines expositions.

De son côté, Nadia Rhessal a exprimé sa joie d’avoir pris part à cette exposition 100% féminine pour rendre hommage à feu Abdellatif Zine, soulignant que l’émancipation de la femme et de son corps sont au cœur de ses œuvres.

« Mon message est de dire non à la chosification et à l’objectivation du corps de la femme qui lui appartient », a-t-elle insisté, faisant savoir qu’elle utilise des plusieurs techniques et éléments dans ses travaux, dont des matériaux, du sable, du marbre ainsi que du plastique recyclé.

Le vernissage de cette exposition a été marqué par la présence de plusieurs personnalités nationales et internationales du monde de l’art, de la culture et de la littérature.

Feu Abdelatif Zine, né en 1940 à Marrakech, a été président fondateur de l’association nationale des arts plastiques (ANAP) et président fondateur du syndicat des artistes plasticiens marocains (SAPM).

Vétéran des arts plastiques au Maroc, Abdellatif Zine était connu pour ses œuvres figuratives dont les thèmes sont puisés notamment dans les paysages et le folklore marocain.