Saisie à Meknès de 900 tonnes du blé dur impropres à la consommation

5437685854_d630fceaff_b-
470
Partager :

Une commission mixte de contrôle de la qualité et des prix des produits alimentaires a procédé, ce mercredi 16 mai à Meknès, à la saisie d’une quantité de 900 tonnes du blé dur impropres à la consommation

La commission en question a constaté l'existence d' « une grande quantité de blé dur de qualité et d'origine douteuses estimée à 900T dont 540 tonnes stockées dans un moulin industriel au quartier Sidi Bouzkri dans l'attente de son broyage alors que 360T ont été découvertes dans un entrepôt clandestin à l’extérieur du moulin, ne respectant pas les conditions et les normes sanitaires requises », indique un communiqué de la préfecture de Meknès.

La commission composée de l’Office National de la Sécurité Sanitaire des Aliments (ONSSA), l'Office National Interprofessionnel des Céréales et des Légumineuses (ONICL) et de la division économique et de coordination à la préfecture de Meknès, les autorités locales et la sûreté nationale, a procédé également à la saisie de 8 T de semoules dont la date de préemption était fixée au 2 février 2018.

Cette semoule est produite par le moulin en question et destinée à la vente". Un procès-verbal a été établi à l’encontre du contrevenant et des échantillons des produits ont été prélevés pour analyses avec l'ordre de mettre sous scellés les magasins dans l'attente des résultats des analyses et des investigations à ce sujet, souligne-t-on de même source.