Tanger et Sharjah examinent les moyens de renforcer leurs relations économiques bilatérales

5437685854_d630fceaff_b-
237
Partager :

Une délégation de la Chambre de commerce et d'industrie de Sharjah (Émirats Arabes Unis) a entamé, ce jeudi 11 octobre, une visite de travail de deux jours dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima pour examiner les moyens de renforcer leurs relations économiques bilatérales

Cette délégation, conduite par le président du conseil d'administration de la Chambre, Abdullah Sultan Al Owais, et comprenant plusieurs hommes d'affaires et opérateurs économiques émiratis, a tenu des réunions avec le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al hoceima, Mohamed El Yaacoubi, et le président de la Chambre de commerce, d'industrie et de services de la région, Omar Morro, pour s'informer des opportunités d'investissement et de coopération dans les secteurs de tourisme, d'agriculture et d'industrie.

Cette visite vise "à communiquer et à créer des ponts de coopération entre le secteur privé à Sharjah et son homologue à Tanger", a affirmé Abdullah Sultan Al Owais, précisant qu'elle a aussi pour objectif "de s'informer des opportunités dont regorge la ville de Tanger, et le Maroc en général".

Le programme de la visite, établi préalablement lors d'une précédente visite des responsables de la Chambre de Tanger à Sharjah, comprend des visites à plusieurs unités industrielles privées et des réunions de travail avec les acteurs économiques locaux et les institutionnels pour examiner les possibilités d'un partenariat économique et commercial entre les deux parties.

De son côté, Omar Morro a estimé que cette visite "intervient en harmonie avec les orientations des deux pays frères visant à consolider les relations dans les domaines politique, économique, culturel, scientifique et sécuritaire grâce à la volonté des deux Chefs d’État".

Il a mis en avant la profondeur des relations économiques liant le Maroc et les Émirats Arabes Unis, où les échanges commerciaux, à l'exception du pétrole et du gaz, ont enregistré une hausse allant de 464 millions de dollars en 2013 à 524 millions de dollars en 2017, avec un taux de croissance annuel moyen estimé à 3% au cours des cinq dernières années, faisant état de plus de 60 conventions de coopération conclues entre les deux parties et portant sur des secteurs vitaux comme l'agriculture, le tourisme et l'industrie.

Morro a, de même, salué la qualité des investissements entrepris par les groupes économiques émiratis au Maroc, particulièrement au Nord du royaume, en l’occurrence les projets de la Ligne à grande vitesse, de la plateforme portuaire Tanger Med et des énergies renouvelables.

Lors d'une rencontre tenue au siège de la Chambre de commerce, d'industrie et de services à Tanger, la délégation émiratie s'est informée des potentialités économiques dont regorge la région, particulièrement dans les secteurs de l'agriculture, du tourisme et des zones industrielles.

Le programme de la visite comprend également une visite de terrain à la zone franche de Tanger (deux usines spécialisés dans l'industrie automobile et aéronautique), au port de Tanger Med et au port de plaisance Marina Bay.