Trump assiste auprès de Macron au défilé militaire du 14 juillet

5437685854_d630fceaff_b-
752
Partager :

Le président français Emmanuel Macron a assisté ce vendredi, aux côtés de son homologue américain Donald Trump, au défilé militaire du 14 juillet, qui coïncide cette année avec le centenaire de l'entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale.


Après les honneurs rendus au président français sur la place de la Concorde, une animation d'ouverture sur le thème de l'évolution technologique des véhicules militaires, baptisée "1917-2017 : 100 ans de technologie", a présenté des véhicules emblématiques, dont un char Schneider, un char Saint Chamond et un char Leclerc, 

Par ailleurs, 63 avions ont été mis à contribution lors du défilé aérien, dont six F16 des Thunderbirds, nom de la patrouille de l'US Air Force, deux avions de chasse furtifs américains F22 "Raptor"et neuf Alphabet de la patrouille française.

Ce défilé a été placé cette année sous le thème "Opérationnels ensemble", en l'honneur de l'engagement de l'armée française pour la sécurité intérieure et au côté des alliés sur les théâtres extérieurs. 

Un bloc aérien représentant les 1200 soldats français engagés dans l'opération Chammal contre Daech a été déployé à cette occasion. 

Lors de ce défilé, plus de 3.700 hommes ont foulé le bitume de l'avenue des Champs-Elysées pour relier l'Arc de Triomphe à la place de la Concorde. 

Parmi eux, 114 militaires français ont défilé dans le cadre du thème "Opérationnels ensemble", dont les artilleurs intervenus lors de la bataille de Mossoul en Irak. 

Le cortège s’est refermé par plus de 210 véhicules, 240 chevaux de la Garde républicaine et 29 hélicoptères des armées, de la gendarmerie et de la sécurité civile.

A l’issue de ce défilé militaire, le président français prononcera "une courte allocution" pour "rappeler le sens de la fête nationale, qui a désormais pour particularité d'être aussi le jour anniversaire d'un attentat qui a endeuillé la France", a fait savoir son entourage. 

Il s’envolera, par la suite, pour Nice où il doit commémorer l'attentat terroriste qui avait frappé cette ville, il y a un an jour pour jour, faisant 86 morts et 450 blessés.

A Nice, quatre-vingt-six bougies seront allumées en souvenir des personnes tuées dans l'attentat au camion bélier sur la célèbre Promenade des Anglais le 14 juillet 2016. 

Dans un contexte marqué par l'imminence de la menace terroriste, les festivités marquant la fête nationale française sont placées sous haute surveillance avec la mobilisation de 86.000 policiers et gendarmes, ainsi que 7.000 militaires de l'opération Sentinelle et 44.000 sapeurs-pompiers.

Par ailleurs, l'état d'urgence, instauré depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a été prolongé pour la sixième fois.