USA - Russie: La justice accepte de livrer au Congrès des preuves clés du rapport Mueller

5437685854_d630fceaff_b-
306
Partager :

Il est peu probable que cet accord donne aux démocrates tout ce qu'ils demandaient, y compris une version non expurgée du rapport et un témoignage secret du grand jury.

Washington - Le ministère américain de la Justice a accepté de livrer au Congrès certaines preuves clés du rapport du procureur spécial Robert Mueller, notamment des documents utilisés pour déterminer si le président Donald Trump avait ou non entravé la justice, a annoncé, lundi, le président de la commission judiciaire de la Chambre des représentants.

Le président de la commission judiciaire, le démocrate Jerrold Nadler, a déclaré que le département de la Justice commencera à se conformer à la citation à comparaître de la commission lundi et fournira certains des "dossiers les plus importants" du rapport Mueller, précisant que tous les membres de cette commission pourront les voir.

En contrepartie, Nadler a déclaré que les démocrates ne voteraient pas sur le maintien du ministre de la Justice William Barr, coupable d'outrage au Congrès, pour le moment. Au lieu de cela, la Chambre votera mardi sur une résolution qui habiliterait la Commission judiciaire à intenter un procès civil pour les documents de Mueller.

"Nous avons accepté de laisser au ministère le temps de démontrer qu'il respecte cet accord", a déclaré Nadler dans un communiqué. "Si le ministère procède de bonne foi et que nous sommes en mesure d'obtenir tout ce dont nous avons besoin, il ne sera pas nécessaire de prendre d'autres mesures".

Il est peu probable que cet accord donne aux démocrates tout ce qu'ils demandaient, y compris une version non expurgée du rapport et un témoignage secret du grand jury. Mais c'est le premier accord que la Commission judiciaire peut conclure avec le ministère depuis la publication du rapport en avril.

L'accord est intervenu peu de temps avant que la Commission n'entame la première d'une série d'audiences destinées à attirer l'attention du public sur les conclusions de l'enquête russe. 

John Dean, un témoin vedette de Watergate qui a contribué à la chute de la présidence de Richard Nixon, témoignera lundi. L’audience, qui réunira également d’anciens procureurs américains, portera sur "l’obstruction présidentielle et d’autres crimes".

Après près de deux ans d'enquête, M. Mueller a conclu dans son rapport qu'il ne pouvait exonérer Trump pour obstruction, bien qu'il n'ait pas trouvé suffisamment de preuves pour établir un complot entre la campagne de Trump et l'ingérence de la Russie dans l'élection de 2016.