Le français, mon amour d’enfance

1009
Partager :

 

« En français… s’il vous plaît ;-) », c’est le slogan, en français dans le texte, qu’a choisi ce 20 mars l’OIF pour célébrer la journée internationale de la francophonie. Le point-virgule-tiret et parenthèse ouverte en sourire qui se substitue au point d’exclamation à la fin du slogan est censé personnifier le melting-pot francophone. Elle compte, selon les sources, entre 200 et 300 millions de locuteurs.

Pour faire large, le site de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) précise que la langue française « rassemble 870 millions de personnes des 70 Etats membres de cette organisation. 70 Etats dont 570 millions de ressortissants ne pipent pas un mot à quiconque en français sinon dans certains cas touristiques bonjour et bienvenue. A l’occasion merci.

C’est de radio Atlantique que j’ai appris qu’il y avait une journée internationale de la langue française. Comme il y a une journée de la femme opprimée par l’homme, de la terre malmenée par l’homme et la femme, ou encore des handicapés qui peinent à obtenir à ce qu’on leur facilite la vie.

Le débat faisait rage et l’animatrice peinait à contenir la passion des pour et des contre d’auditeurs mobilisés et déchainés. Bilingue forcément avec des alternances codiques édifiantes. Une femme, style Mme Tazi chère à Gad El Maleh : C’est quand même le français qui nous a civilisés ! Un arabisant, il est du sexe masculin mâle, mais c’est d’abord un arabisant : le français est la langue de l’avilissement et de la dépossession identitaire. Entre les deux, des pondérés, pas beaucoup, au discours construit et réfléchi : Oui mais mais oui.

Je tape dans un moteur de recherche au nom bizarre à la recherche d’une journée internationale de l’anglophonie. Je me retrouve avec une journée internationale de la langue maternelle. L’UNESCO l’a conçue pour défendre le droit des gens à parler la langue de leurs mères.

Je tombe sur un drôle de site, la journée mondiale de l’utilisabilité. Vous imaginez bien que c’est un concept anglo-saxon. The World Usability Day. Toute la nuance est là, perfide comme Albion.

D’après radio Atlantique le français est la deuxième langue derrière l’anglais. En vérité il est 3ème , l’espagnol étant premier avec 400 millions de locuteurs et l’anglais deuxième avec 360 millions.

Mais la donne change complétement dès qu’on évoque l’utilisabilité. L’anglais passe premier avec 360 millions de locuteurs et 1 milliard d’utilisateurs, l’espagnole passe à la deuxième place et le français reste 3ème. Qui dit mieux ?