Les neiges bienfaitrices

1004
Partager :

Dans les JT de nos TV nationales, il n’y en a que pour les effets bénéfiques de la pluie et de la neige, bénies soient-elles, sur la campagne agricole, l'impact social positif des campagnes de solidarité, des hôpitaux de campagne et des randonnées d’urgences médicales, des caravanes de distribution des vivres en zone de montagne.

L’audiovisuel public a même réussi la gageure de nous montrer des citoyens empêtrés dans la neige jusqu’aux genoux et heureux de l’être.

Sans doute ont-ils bien raison de l’être, car quand le plus dur sera passé, nous serons tous heureux de voir nos nappes phréatiques, nos fleuves et rivières, nos barrages regorgés d’eau. Mais il y a une limite au bonheur, quand la souffrance est là.  

Lu matraquage médiatique ne doit pas tourner à la propagande archaïque et vaine qui en dit long sur l'hypocrisie flagrante de ceux qui veulent occulter les ravages immédiats des intempéries.

D'aucuns des responsables des médias audiovisuels publics marocains se trompent encore d'époque: la tentaculaire toile Internet a pratiquement envahi tous les territoires à l'échelle planétaire et a donc l'œil sur tout et partout; au Maroc notamment sa vigilance doit certainement être aussi efficace, sinon plus  que celle des mokadems et chioukhs des coins les plus excentrés, reculés  et marginalisés du pays....

Les images des caprins congelés sous la neige en sont la parfaite illustration et la politique de cacher, pour paraphraser un adage marocain, les méfaits du froid et de la neige avec le tamis, c'est du caduc qui ne sert à rien. Un pari perdu d'avance.