Faut il brûler Roukh ?

5437685854_d630fceaff_b-
3937
Partager :

La série "Al Khaoua" sur 2M créé des remous à Safi. Mais la protestation est disproportionnée. Un parlementaire qui porte l'affaire devant la HACA, j'aurais préféré qu'il proteste contre le transfert de projets d'infrastructures vers d'autres cieux

La série "Al Khaoua" sur 2M créé de remous à Safi. On lui reproche une image de Safi réduite aux clichés. C'est vrai. Nous Safiots avons un langage beaucoup plus châtié, produisons des musiques diverses et non pas uniquement Al Aura, Par ailleurs éminemment respectable, Nous ne communiquons pas à travers les refrains des chiottes. Nous avons une identité plurielle et une vie sociale beaucoup trop complexe pour la charge cognitive de Mr Roukh.

Mais cela est notre lot depuis des décennies. C'est pour cela que l'un des axes d'action de la Fondation de Safi est justement la mise en exergue de l'identité plurielle, de l'histoire, en dehors des clichés renforcés par la ruralisation de la ville et l'inculture de Rokh et de ses semblables.

Mais la protestation est disproportionnée. Un parlementaire qui porte l'affaire devant la HACA, j'aurais préféré qu'il proteste contre le transfert de projets d'infrastructures vers d'autres cieux. Une marche contre 2M et Roukh, C'est surréaliste, c'est vraiment donner trop d'importance à une série dont le seul atout est qu'à la même heure, la "une" propose une nullité encore plus absurde.

Je suis convaincu que Roukh a la certitude d'être dans le vrai et qu'il était persuadé de faire un cadeau à la cité de l'atlantique comme disait Ibn Khaldoun. Il doit donc tomber des nues face à cette tempête, et cela de bonne foi, ce qui est encore plus grave.

Il y a deux aspects dans cette affaire. Le premier c'est l'incompétence, l'ignorance, l'imbécillité de ceux qui sélectionnent les productions télés, qui s'exposent à ce genre de situations. Que 2M fasse carton plein, pour les 20 premières audiences, laisse à penser que Aloula est à l'agonie. Puisque 2M c'est la médiocrité, cela fait énormément d'argent public dilapidé. Mais ce n'est pas nouveau. Et cela ne risque pas de changer, puisque les mêmes sont en poste depuis plus de 20 ans.

Le second c'est que les Safiots doivent sortir de la protestation pour présenter eux mêmes des images, la vision de leur ville. Ce n'est qu'ainsi qu'ils comprendront l'injustice épistémologique dont j'ai parlé il y a des mois, et que Roukh et ses semblables ne font que répéter, sans être à l'origine du délit.