Forum de Dakar : Puissance et impuissance

5437685854_d630fceaff_b-
616
Partager :

Le Sénégal a abrité cette semaine la sixième édition du forum international de Dakar sur "Paix et sécurité en Afrique’’. Sous le thème cette année des « défis actuels du multilatéralisme ». Un succès pour le président Macky Sall qui n’avait, cependant, que force de constater les faibles de la riposte franco-africaine au Sahel. Le bilan qu’il en fait est sans équivoque : « les attaques terroristes sont devenues fréquentes, plus meurtrières et audacieuses, menaçant même les pays voisins à l’instar du Burkina et du Niger. » Un quasi constat d’échec pour l’opération Serval lancée en janvier 2013 pour contrer la progression jihadiste qui menaçait la capitale malienne depuis le Nord du pays. Un quasi constat d’échec aussi pour ce que cette opération qui se poursuit sous différentes formes charrie dans son sillage comme improbables forces d’appoint à l’image du G5 Sahel. 

En réponse, le premier ministre français Edward Philipe ne pouvait qu’acquiescer : "Une chose est sûre : les groupes terroristes profiteront, dès qu’ils le pourront, de nos faiblesses, de nos manques de coordination ou de nos insuffisance en termes de moyens, d’engagements ou de formation", appelant, un vœu pieu, à l’engagement de tous. On a envie de lui dire « mais encore ». Mais encore, dit-il, "les armées conventionnelles ne pourront jamais totalement vaincre l’ennemi que nous combattons. Elles peuvent le faire reculer, le neutraliser, non le faire disparaître".  

Dès lors on a aussi envie d’ajouter, sans aucune forme d’humour malsain, que les armées conventionnelles sont d’une efficacité redoutable quand il s’agit de détruire les structures étatiques d’un pays pour en faire un Etat failli l’offrant sur un plateau d’argent aux différents groupes que l’on qualifiera par la suite de terroristes : Les Etats Unis et ceux qui lui ont emboité le pas en Irak. Les Etats Unis, Israël, Qatar, la Turquie, Daech et autres groupements obscurantistes en Syrie. La France, principalement la France, et quelques soutiens, en Lybie. Mais dès qu’il s’agit de reconstruire et de ramener la paix, les armées conventionnelles s’avouent miraculeusement « impuissantes ». Qu’en conclure sinon que le Forum de Dakar, c’est une excellente chose, mais la paix et la sécurité en Afrique ce n’est pas demain la veille.