logo

chroniques

Bien sûr on ne force pas un Nobel à s'exprimer. Aucun membre du conseil de sécurité ne s'est saisi du problème, Il ne s'agit que d'un million de musulmans. On ne dérange pas l'ONU pour si peu...