27ème Festival de la musique de Tanger : Les Algériens à l’honneur de l’art authentique

5437685854_d630fceaff_b-
262
Partager :

A l’affiche également un spectacle mariant l’héritage musical des deux côtes de la Méditerranée, qui a été présenté par le groupe barcelonais du flamenco, Las Transparencias

Tanger - La troupe de l’association algérienne Al Fann Al Assil (l’art authentique) a ouvert le bal, samedi soir au centre Ahmed Boukmakh à Tanger, à la 27e édition du festival international de la musique, avec un pléiade de chansons de la musique andalouse et du gharnati. 

Dirigée par Mohamed ben Lajrab, la troupe originaire de la ville de Koléa, dans l’ouest algérien, s’est fixée pour objectif de préserver et de faire vivre le patrimoine musical de l’Andalousie. 

La soirée inaugurale de cette manifestation organisée par l’Association des amateurs de la musique arabe a également été marquée par un spectacle de l’association Riyad attarab menée par Said Belkadi, qui a gratifié les mélomanes de chants et de performances musicales andalouses qui puisent de l’école tangéroise de cette musique ancestrale. 

Les amateurs de la musique authentique auront également la chance, dans un spectacle mariant l’héritage musical des deux côtes de la Méditerranée, d’une performance qui sera présentée samedi soir par le groupe barcelonais du flamenco, Las Transparencias, dirigé par Manolo Paradas. 

Dans une déclaration à la presse, Morad El Ouazzani, président de l’Association des amateurs de la musique arabe, créée le 27 septembre 1957, a estimé que le festival est une contribution aux efforts de préservation du patrimoine arabe, appelant les associations oeuvrant dans ce domaine à joindre leurs efforts pour organiser un évènement de taille qui reflète la place de Tanger dans la préservation de la musique arabe authentique.