Coup d’envoi du deuxiéme festival kinaîtra

5437685854_d630fceaff_b-
1015
Partager :

Le coup d’envoi du 2ème festival pluriculturel ''kinaîtra'', a été donné ce lundi 24 avril à Kénitra au siège de l’université Ibn Tofail en présence d’artistes, d’étudiants et de professeurs universitaires et se poursuivra jusqu’au 28 prochain.  

Ce festival est un événement culturel pluridisciplinaire dédié à la jeunesse de la ville de Kénitra à travers des spectacles de musique lyrique, conte, théâtre, poésie, cinéma et littérature. Il se veut un moment d'échanges et de discussions autour d'une programmation riche et variée.

Intervenant à l'ouverture de cette édition, le conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Maroc, Jean-Marc Berthon a souligné que cet événement à vocation culturelle mêlera des voix du Nord et du sud de la méditerranée, d’Europe et de l’Afrique du nord, dans un esprit d’amitié qui est propre aux relations franco-marocaines. Tout en saluant la relation liant le Maroc à la France qu'il a qualifié de « singulière et unique », Berthon a noté que la région de Rabat-Salé-Kénitra a connu un progrès significatif dans les domaines économiques, universitaires, scientifiques et démographiques.

Pour sa part, la directrice de l’institut français de Kénitra, Muriel Augry-Merlino, a relevé que cet événement culturel constitue un moment fort qui permet de mieux connaitre l’Institut français de Kénitra au niveau de la ville, en tant qu’un espace ouvert, qui vient à la rencontre de différentes populations en vue de divulguer la culture francophone.

Il s’agit d’un festival culturel pluridisciplinaire riche et varié, dont l’accès est libre, qui aura lieu à l’Institut français, à l’université, et aux établissements scolaires, a ajouté Muriel Augry-Merlino, soulignant que cet événement touche la jeunesse kénitréenne avide de nouveautés culturelles.

Le président l'université Ibn Tofail de Kenitra, Azzeddine Elmidaoui a, quant à lui, indiqué que les missions de l’université ne se réduisent pas seulement à l’enseignement et la recherche, mais portent également sur toutes les activités culturelles et sportives, garantissant aux étudiants des moments de divertissement et de découvertes culturelles.

Il a, à ce propos, souligné l’importance de cette manifestation dans l’éducation de nouveaux lauréats aux valeurs universelles, leur épanouissement et l’enrichissement de leurs connaissances, saluant ainsi la coopération étroite qui lie l'université Ibn Tofail et l’institut français de Kénitra.

Des artistes plasticiens, venus de France éliront résidence à Kénitra pour mener à terme un projet de ''Dessin Argumenté'', tandis qu’une autre expérience artistique et littéraire de ''Kino poésie'' sera menée autour de l’œuvre poétique de l’écrivain Mohammed Hmoudane.

Ce festival culturel sera marqué également par la projection du court métrage ''Ima'' de Hachem Rgragui, et du film ''L’innocent'', de Fahd Lachheb, qui sera suivie de la présentation du dernier ouvrage de Mahi Binebine ''le fou du Roi''.

De même, des présentations théâtrales seront au rendez-vous, à savoir la ''Voie des marguerites'' avec la troupe de l'association des amis de la bibliothèque régionale, mis en scène par Mohammed El Badri, et ''la parole d’un père'' avec la troupe de l’association ''Art family''.

Initié par l’institut français et l'université Ibn Tofail de Kenitra, en partenariat avec l'association des amis de la bibliothèque régionale de Kénitra, le ciné-club de Kénitra, l'Association des amis de la bibliothèque régionale de Kénitra et l’association marocaine des enseignants de français (AMEF), le festival ''kinaîtra'' se décline comme une manifestation citoyenne dédiée à la jeunesse kénitréenne.