Coup d'envoi à Casablanca du festival street art "Sbagha Bagha"

5437685854_d630fceaff_b-
1157
Partager :

Le coup d’envoi de la quatrième édition du festival street art "Sbagha Bagha" a été donné, ce mardi 17 octobre à Casablanca, avec pour objectif l'exploration de nouvelles pistes créatives et la proposition de projets originaux de cet art de la rue

Placée sous le signe de la nouveauté, cette édition s’articule autour de quatre axes à savoir les Performances murales de street artistes, réalisées cette année par l’Espagnol Nano Nano, le Mexicain CIX et le Marocain Fouad Abid, Rencontre probable, Résidence d’artistes et "battle" graffiti.

Les performances murales c’est d’abord l’occasion de voir des murs géants de la ville se faire habiller par des artistes de street art de renom. A cette occasion, NANO 8414, CIX et Fouad Abid offrent à la ville blanche, dans le cadre des performances murales, trois œuvres exclusives, des créations fidèles à leur univers artistique personnel, tout en s’inspirant fortement de l’esprit de la métropole et des quartiers qui les accueilleront pendant une semaine, de Sidi Bernoussi à El Fida-Derb Sultan en passant par Sidi Moumen.

Avec Rencontre improbable, cette édition propose un nouveau rendez-vous qui fait du street art le prétexte idéal pour explorer des thématiques sociétales plus en profondeur. La première expérience se fera cette année avec un projet original qui mêle anthropologie, recettes et graffiti.

Organisée par le collectif d’artistes SkefKef, des masterclass de street art à l’École nationale des beaux-arts de Casablanca et des ateliers pour enfants au centre culturel ‘’Les Étoiles de Sidi Moumen’’, la Résidence d’artistes sera le terrain privilégié pour les interactions interdisciplinaires, avec pour cette édition, la création d’un pont entre la BD et le Street Art.

Ouverte aux artistes marocains de graffiti, "Battle" graffiti, ce nouveau volet compétitif de la programmation vise à challenger la communauté artistique et à créer de l’émulation.