Egypte : ouverture de la semaine du cinéma marocain

5437685854_d630fceaff_b-
326
Partager :

Le coup d'envoi des activités de la semaine du Cinéma marocain, organisée par le Centre cinématographique marocain (CCM) en collaboration avec le ministère égyptien de la Culture, a été donné ce mercredi 1er février au Caire en présence d’une délégation marocaine composée de professionnels, de cinéastes, de journalistes, de critiques et de représentants des instances en charge du secteur du cinéma au Maroc.

Cet événement culturel, qui se poursuivra jusqu’au 7 février courant, s’inscrit dans le sillage de l’accord de coopération signé entre le Maroc et l’Egypte le 23 juin 1959, et dans le cadre de la promotion et du développement de la coopération entre les deux pays dans le domaine du cinéma.

Le programme de cette semaine prévoit la projection de six longs métrages des réalisateurs Ali Majboud, Said Khallaf, Farida Bourkiya, Salma Barkach, Mohamed Amine Ben Amraoui et Mohamed Younoussi, et six courts métrages de Hicham Regragui, Alaa Eddine Ljem, Ghizlane Assif, Abdellilah Zirate, Meriem Touzani et Omar Moul Douira.

Cette manifestation sera marquée aussi par la signature d’un accord entre le Centre national du Cinéma en Egypte et le Centre cinématographique marocain visant le renforcement de la coopération entre les deux parties dans le domaine du cinéma, ainsi qu’un accord de partenariat entre l’Institut supérieur des métiers de l’audio-visuel et du cinéma à Rabat et l’académie des arts (Institut supérieur du cinéma) au Caire.

Le directeur du CCM, Mohamed Sarim Al Haq Fassi Fihri, a souligné dans une allocution d’ouverture de cette manifestation que l’organisation cette année de la semaine du cinéma marocain au Caire et la semaine du cinéma égyptien à Rabat rentre dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Egypte, ce qui est de nature à consacrer la solidité des relations fraternelles entre les deux pays et incitera les responsables du secteur du cinéma au Maroc et en Egypte à œuvrer ensemble pour le renforcement et le développement de leur coopération dans ce domaine.

Il a affirmé à cet égard la détermination du Centre cinématographique marocain à renforcer les relations de coopération avec l’Egypte dans le domaine cinématographique et à promouvoir la présence du cinéma marocain et égyptien dans les festivals organisés dans les deux pays et à impulser une dynamique nouvelle dans le cadre d’un partenariat agissant englobant la co-production et l’échange d’expertises.

Le directeur du CCM a donné par la même occasion un aperçu sur l’évolution du cinéma marocain à la faveur de l’appui et des efforts du Centre concernant la production des films, la numérisation, la modernisation et la construction de salles de cinéma, de même que l’encouragement de l’organisation de festivals et de manifestations cinématographiques et le tournage de films étrangers au Maroc.

De son côté, l’ambassadeur du Maroc en Egypte, Ahmed Tazi, a noté que cette manifestation impulse une dynamique à la coopération culturelle entre les deux pays qui était de tout temps un pilier fondamental pour le rapprochement entre les deux pays frères et les deux peuples, relevant que cette semaine coïncide avec l’organisation d’une autre grande manifestation, en l’occurrence la 48ème édition du festival international du Livre du Caire avec le Maroc en tant qu’invité d’honneur.

Le diplomate marocain a fait aussi remarquer que le choix de l’organisation de la semaine du cinéma marocain pendant cette période constitue une reconnaissance du niveau distingué de l’industrie et de la production cinématographiques au Maroc, d’autant plus que la capitale égyptienne qui abrite cet événement est la capitale du cinéma arabe et occupe la 5ème place parmi les capitales cinématographiques à l’échelon mondial, appelant à faire de cette semaine une opportunité de plus pour renforcer la coopération conjointe afin de hisser le niveau de la créativité et promouvoir l’ouverture sur l’autre.

Pour sa part, le critique marocain Omab Belkhamma a informé sur les films marocains qui seront projetés dans le cadre du programme de cette semaine, précisant qu’il s’agit d’une brochette de courts et longs métrages qui ont bénéficié tous du soutien financier de l’Etat et qui reflètent les différents aspects et couleurs du cinéma marocain.

Le conseiller du ministère égyptien de la Culture, Khalid Abdeljalil et le chef de la division des relations culturelles au sein de ce département ont estimé que l’expression cinématographique au Maroc mérite le respect et la considération, ajoutant qu’il s’agit d’une expérience unique en matière de soutien à l’industrie et au tournage de films étrangers. Ils ont formulé le souhait de bénéficier de cette expérience, plus particulièrement dans les domaines des archives, de la cinémathèque et de la restructuration du Centre national du Cinéma en Egypte.

Le programme de la semaine du cinéma marocain prévoit l’organisation, ce jeudi, d’une conférence sur l’expérience cinématographique au Maroc et les perspectives de la coopération entre les deux pays dans le domaine du 7ème art.