Exposition photos à Rabat sur l'exil de feu Mohammed V à Madagascar

5437685854_d630fceaff_b-
467
Partager :

Une exposition photos sur l'exil de feu Mohammed V à Madagascar (1953-1955) s'est ouverte, ce mercredi 2 Aout à l'espace national de la mémoire historique, de la résistance et de la libération à Rabat

Initiée par le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération en célébration du 18ème anniversaire de la fête du trône, cette exposition de 44 photos grand format est réalisée par le maître de conférences en sciences de l'éducation à l'université française de la Réunion, Thierry Malbert.

Selon les organisateurs, ces photos seront exposées dans l'ensemble des espaces nationaux de la mémoire historique, de la résistance et de la libération à travers le royaume, jusqu'à mars 2018.

S’exprimant à l'ouverture de cette exposition, le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani a indiqué que ces photos constituent un symbole historique et une occasion pour les visiteurs de plonger dans le quotidien de feu Mohammed V lors de son exil à Madagascar et son interaction avec la population.

El Othmani a souligné que cette exposition permet également de découvrir la personnalité de feu Mohammed V, qui jouit d'une place de choix dans le cœur et l'esprit, aussi bien des Malgaches que des Marocains.

De son côté, le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, El Mostafa El Ktiri a noté que cette exposition jette la lumière sur une période riche en valeurs du patriotisme et du sacrifice, qu'il convient d'immortaliser, de transmettre et de vulgariser parmi les jeunes du Maroc et du Madagascar, en tant que patrimoine historique commun.

Il a, à cette occasion, salué le projet supervisé par Malbert, consistant en l'élaboration d’un ouvrage traitant des conditions et des circonstances ayant entouré l’exil de feu Mohammed V à Madagascar, rappelant que le même chercheur avait réalisé un livre similaire sur l'exil de feu Abdelkrim El Khattabi à la Réunion.

La cérémonie d’ouverture, qui a connu la présentation de témoignages sur l’exil de feu Mohammed V à Madagascar, a été marquée par la signature d’une convention de partenariat et de coopération entre le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération et l’Association l'Arganier, présidée par Malbert, dans le domaine de la promotion de la mémoire historique commune.