Hommage à Casablanca à la mémoire du luthiste compositeur feu Said Chraibi

5437685854_d630fceaff_b-
969
Partager :

Une soirée musicale en hommage à la mémoire du luthiste compositeur feu Said Chraibi a été organisée, ce mercredi 22 mars au centre culturel Touria Sekkat à Casablanca, en commémoration du premier anniversaire de la disparition du Maitre du Oud.

Un programme musical riche où plusieurs virtuoses du Oud se sont succédé sur scène pour exécuter en tant que solistes ou en formations des pièces du Génie de l’oud, en rendant hommage à leur manière aux notes au grand Maestro feu Saïd Chraïbi.

De grands virtuoses marocains du Oud se sont relayés pour rendre hommage à leur maître, une figure des plus emblématique de la musique Marocaine ayant marqué, et de belle manière, la scène arabe du Oud Solo.

La soirée a été lancée par l'anthropologue et ami de l’artiste, Abdessamad Mouhiddine, qui a mis en exergue les qualités humaines et la stature artistique feu Said Chraibi, qui a marqué de son empreinte le patrimoine artistique marocain à travers ses œuvres et ses recherches en histoire de l’art.

Pour Mouhiddine, si la musique marocaine doit avoir un honneur, le luth de Saïd Chraïbi était cet honneur-là. Si elle doit se parer d'une identité, c’est le maestro marrakchi lui-même qu’elle doit élire à cet égard.

Pour sa part, le président de la fondation Saïd Chraïbi pour le patrimoine maroco-andalou, Mohamed Boussouni a dévoilé les différentes rythmes musicaux qui ont imprégné la musique de Chraibi, dont le jazz, rappelant que l’artiste avait un orchestre de jazz à Paris. Son répertoire est riche de quelque 500 œuvres et son apport non seulement à la musique marocaine, mais aussi à un riche patrimoine international est immense, a-t-il rappelé.