L'art photographique s’invite pour la 2ème année consécutive à Essaouira

5437685854_d630fceaff_b-
148
Partager :

Le coup d’envoi de la 2ème édition du festival "Les Nuits Photographiques d’Essaouira", un événement mettant en vedette la création artistique ou documentaire d’une quarantaine de photographes marocains et d’ailleurs, a été donné ce jeudi 5 octobre, à l’espace culturel Dar Souiri, dans une ambiance conviviale et festive

Mis en œuvre sous l’équipe des Nuits Photographiques de Pierrevert, en partenariat avec plusieurs acteurs de la scène culturelle locale, dont l’Association Essaouira Mogador, la Délégation provinciale de la Culture et l’Institut Français d’Essaouira, cet événement se poursuivra jusqu’au 7 octobre courant dans la cité des Alizés.

Placé sous la présidence artistique de Stéphane Kossmann, ce rendez-vous artistique et culturel d’envergure, célèbre, cette année, la création artistique féminine, avec comme invitée d’honneur, l’artiste photographe et plasticienne, Fatima Mazmouz, très réputée par la rigueur de son travail et son engagement.

Selon les organisateurs, le choix de Fatima Mazmouz pour cette nouvelle édition, insufflera sans aucun doute aux jeunes femmes photographes, le courage d’occuper d’ores et déjà la scène artistique.

Et d’ajouter que cette nouvelle édition ambitionne d’élargir son champ d’action et de mettre en valeur, les travaux photographiques portant évidemment sur le Maroc, mais aussi le Maghreb et l’Afrique Subsaharienne, d’associer en résidence un des photographes français-lauréat de Pierrevert ainsi qu’un photographe "africain" (hors Maroc) à réaliser un portrait de la ville, et d’inscrire ce festival au programme des rencontres incontournables, qui ont lieu, par ailleurs, dans d’autres régions d’Afrique comme Bamako (Mali) ou encore Addis-Abeba (Ethiopie).

Dans une brève allocution de circonstance, Kaoutar Chakir au nom de l’Association Essaouira Mogador s’est félicitée de l’excellence de l’organisation de ce festival qui fait, désormais, partie intégrante du paysage culturel de la ville d’Essaouira.

Elle a, en outre, réitéré l’engagement de l’association Essaouira Mogador à soutenir l’organisation de manifestations d’envergure, à même de contribuer au rayonnement culturel et artistique de la ville, faisant savoir que les Nuits Photographiques d’Essaouira est "plus qu’un festival, c’est un rendez-vous de rencontres humaines permettant aux photographes, festivaliers et bénévoles d’échanger".

Dans une déclaration à la presse, Fatima Mazmouz également marraine de cette seconde édition, s’est dite très honorée et heureuse de prendre part à la 2è édition des Nuits Photographiques d’Essaouira qui se veut un rendez-vous incontournable, de par sa contribution à la promotion de l’art photographique au Maroc.

Et de poursuivre que ce festival est un événement ouvert à tous et est destiné à mettre en vedette l’art photographique de femmes et leur savoir-faire dans ce domaine.

D’autres participants ont mis en lumière également l’importance des Nuits Photographiques d’Essaouira, en tant qu’espace d’ouverture et d’échanges culturels, notant que cet événement éclectique contribuera, sans nul doute, au rayonnement culturel de la cité des Alizés en transformant ses espaces et ses remparts en véritables scènes d’exposition de photographies inédites, pour le bonheur et le plaisir de tous.

Au menu de ce rendez-vous artistique, figurent une série d’activités riches et diversifiées, dont des expositions et des rencontres artistiques entre photographes amateurs et professionnels et le grand public, dans différents coins de la ville, occasion pour les mordus de cet art de le faire revivre, et mettre en avant sa magie, et sa splendeur.

Les festivaliers seront ainsi, gratifiés d’un florilège de projections en plein air sur les murailles de la cité des Alizés notamment à la Place El Menzeh durant les nocturnes du 5 et 6 octobre courant, de séries sélectionnées.

Côté exposition, et pour une large diffusion de l’événement auprès du grand public, on retient trois lieux magiques mis à la disposition des photographes sélectionnés pour cette édition, à savoir l’espace Culturel Dar Souiri, l’Institut Français et le Bastion Bab Marrakech.

Plusieurs autres galeries et lieux privés ont été également retenus pour servir d’espaces d’expositions et de présentations artistiques, le temps de permettre à la ville de Mogador de revivre, encore une fois, cette belle aventure de la photographie au Maroc.

Et afin de joindre l’utile à l’agréable, les initiateurs de cet événement ont organisé le 29 septembre dernier, un Festival "OFF" et ce, en marge des "Nuits Photographiques d’Essaouira", occasion de permettre aux photographes, galeristes et passionnés de photographie, de se retrouver pour le plaisir de l’échange, du partage et de la découverte. L’objectif étant de promouvoir la photographie à Essaouira en particulier et au Maroc en général.