La photographe Leïla Alaoui décorée à titre posthume

5437685854_d630fceaff_b-
285
Partager :

L’insigne de Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres a été décerné à titre posthume à la regrettée photographe marocaine Leïla Alaoui par la ministre française de la culture et de la communication, Audrey Azoulay, a-t-on annoncé vendredi à Paris.

Selon un communiqué du ministère, cette distinction sera remise ce vendredi 14 avril par Pierre Bergé à sa mère Christine Alaoui au cours d’une cérémonie au Maroc.

Le communiqué a souligné que la ministre française « a tenu à rendre hommage à cette jeune femme, photographe et vidéaste engagée qui a témoigné de la diversité et de la profondeur des cultures à travers le monde en s’appuyant sur l’identité de chaque personne qu’elle photographiait avec force et respect ».

Victime du terrorisme en janvier 2016 à Ouagadougou, « son art empreint d’humanité et ses combats sont aujourd’hui portés et partagés par la Fondation Leila Alaoui. La ministre tient à saluer le travail de cette fondation qui porte la mémoire de cette artiste pour faire perdurer les valeurs de respect et d’humanisme qui lui étaient si chères », a-t-on ajouté de même source, affirmant que Azoulay « a décidé de soutenir cette année les premiers projets qui seront développés en France et notamment l’inventaire de l’ensemble de son œuvre ».