La princesse Lalla Salma préside une cérémonie d'hommage à la mémoire de Mohamed Amine Demnati

5437685854_d630fceaff_b-
1572
Partager :

La princesse Lalla Salma a présidé, ce mardi 12 décembre au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) de Rabat, une cérémonie d'hommage à la mémoire de l’artiste Mohamed Amine Demnati

Lors de cette cérémonie tenue sous le patronage du roi Mohammed VI à l’occasion du 46ème anniversaire de la disparition de Mohamed Amine Demnati et de la publication du beau-livre, "Amine Demnati, vingt-neuf printemps, un été", la princesse a visité l'exposition de quelques œuvres du regretté artiste avant de se diriger vers l'auditorium.

Cette cérémonie a été marquée par des mots du président de la fondation nationale des musées du Maroc, Mehdi Qotbi, de l'artiste peintre, historien et critique d'art, Maurice Arama, auteur du beau-livre "Amine Demnati, vingt-neuf printemps, un été" et du frère du regretté, Hassan Amine Demnati, qui ont rendu un hommage appuyé au défunt dont l'œuvre reflète son intelligence, sa sensibilité, sa curiosité vive et son amour pour la vie. La cérémonie a été également marquée par la projection d'un film retraçant la vie du regretté.

A cette occasion, Hassan Amine Demnati a remis le beau-livre "Amine Demnati, vingt-neuf printemps, un été" à la princesse Lalla Salma.

Artiste plasticien, Amine Demnati s'est initié à l’art de la scène à la fois comme acteur et décorateur et ses œuvres ont été saluées par les plumes de Gaston Diehl, Kamal Zebdi, Ahmed Sefrioui et Jean Bouret entre autres.

Né à Marrakech le 15 janvier 1942, Amine Demnati a suivi ses études primaires et secondaires à Casablanca où il a intégré, après le Brevet d'études du premier cycle du second degré (BEPC), la section des arts appliqués au collège Mers Sultan. A Paris, il poursuit ses études à l’École des arts appliqués et y organise sa première exposition en 1961. De retour au Maroc, Amine Demnati expose à Rabat, Marrakech et Casablanca, et participe aux débats sur la situation des arts au Maroc et à la création de l’une des premières associations des plasticiens marocains.

Le 10 juillet 1971, faisant partie des invités des célébrations, à Skhirat, du 42ème anniversaire de Feu Hassan II, Amine Demnati, qui avait 29 ans, a été fauché par une rafale de mitraillette.