La RAM, transporteur officiel de la 13ème Biennale de l’Art Contemporain Africain

5437685854_d630fceaff_b-
881
Partager :

La Biennale de l'Art Contemporain Africain, qui souffle cette année sa 13ème bougie, s’est ouverte en grande pompe, ce jeudi 3 mai au Grand Théâtre de Dakar, sous la présidence du chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, avec la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) comme transporteur officiel

La Biennale de l’art africain contemporain de Dakar (Dak’art) et la RAM avaient signé, en janvier 2014, une convention de partenariat aux termes de laquelle la compagnie aérienne devient le Transporteur officiel de cette manifestation culturelle et artistique pour trois éditions (Dak’art 2014, 2016 et 2018).

La Biennale est une manifestation de grande envergure pour la promotion de l’art dans le continent africain, qui contribue au développement et à la vulgarisation des arts visuels en Afrique.

Dans son discours, le président du comité d’orientation de la Biennale, Baïdy Agne a invité au "respect dans toute sa rigueur de la loi du 1%" qui exige d’affecter ce pourcentage à l’art dans toutes les constructions publiques.

Après avoir rendu hommage aux sponsors de cette manifestation culturelle, à leur tête la Royal Air Maroc, Baïdy Agne a indiqué qu'"une centaine d’artistes et d’experts de l’art sont à Dakar pour assister à cette 13ème Dak’Art placée sous le thème +L’heure rouge+, extrait de la pièce +Si les chiens se taisaient+ du poète martiniquais Aimé Césaire". "L’Heure rouge est perçu comme le moment de l’accomplissement, le moment de l’éveil. Une Afrique nouvelle, l’Afrique la réclame", a-t-il expliqué.

Souad Lahlou, du département communication extérieure au sein de la RAM, a relevé que la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar s'insère dans les grands évènements sponsorisés par la RAM, dont le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le Marché des Arts du Spectacle d'Abidjan (MASA), le Festival écran noir du Cameroun, la biennale africaine de la photographie au Mali, le Festival international de cinéma Vues d'Afrique à Montréal au Canada, à côté des grands évènements organisés au Maroc à l'instar du Festival international du film de Marrakech et du festival du cinéma africain de Khouribga.

"Dak’art est un évènement culturel d'envergure qui regroupe les pays du monde entier et qui est l'une des prestigieuses manifestations artistiques organisées au Sénégal", a-t-elle dit, relevant que l'objectif escompté par la RAM via le sponsoring de telles manifestations est de donner la chance à tous les artistes afin d'exposer leurs œuvres, faire connaitre leurs créations et voir émerger des artistes africains de renommée mondiale.

"Nous sommes satisfaits de notre partenariat avec la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar durant trois éditions consécutives. L'heure désormais est au bilan, et d'ici là nous allons réfléchir sur l'avenir de notre coopération", a-t-elle dit.

Ce grand évènement culturel qui se poursuivra jusqu’au 2 juin prochain, comprend une Exposition internationale intitulée "Une Nouvelle Humanité" qui abritera les œuvres de soixante-quinze artistes venant de trente-trois pays du monde.

Le Maroc y est représenté à cette rencontre à travers plusieurs artistes, en l’occurrence Yasmina Alaoui, Yassine Balbzioui, M'barek Bouhchichi, Mounir Fatmi, Mohssin Harraki, Mehdi-Georges Lahlou, Randa Maroufi, Mohamed Ziad Naitaddi,Younes Rahmoun, tandis que la Marocaine Alya Sebti a été choisie commissaire internationale pour la deuxième édition de suite.

Cette treizième édition comportera une innovation majeure avec l’ouverture du Pavillon du Sénégal qui offrira une vitrine de choix de la créativité nationale.

La Tunisie et le Rwanda sont les pays invités d’honneur de cette édition 2018 pour une démonstration de leur créativité artistique contemporaine.

La Biennale de Dakar sera rehaussée également par les expositions "Off" qui seront présentées sur tout le territoire sénégalais, avec plus de trois cent initiatives.