La saison des Nobel débute lundi…Nobel as usual, Nobel unusual

5437685854_d630fceaff_b-
223
Partager :

Stockholm. - La saison des Nobel 2019, qui sera entamée lundi par l'annonce à Stockholm du lauréat du prix de médecine et physiologie, s’ouvre inhabituellement avec la remise cette année de deux Prix Nobel de Littérature, après le scandale ayant ébranlé l’image de l’Académie suédoise, l’organe responsable de l’attribution de cette prestigieuse distinction.

Le prix Nobel de médecine ouvrira le bal des récompenses lundi (11h30, HL), suivi le lendemain du prix Nobel de physique (11h45), de celui de chimie le surlendemain à la même heure, tandis que l’Académie suédoise remettra mercredi (13h00) le Prix Nobel de littérature 2019 et celui de 2018, suite au report de cette distinction l’année dernière.

Alors que le prestigieux Nobel de la paix sera révélé vendredi 11 octobre à 11h00 à Oslo, le prix Nobel d’économie, qui n’a été institué qu’en 1968 par la banque de Suède, sera révélé le lundi 14 octobre.

Les cinq tout premiers prix de la Fondation Nobel ont été décernés le 10 décembre 1901, par le roi de Suède, ainsi que par le Parlement de Norvège, quand les deux pays partageaient encore la même couronne (depuis 1815).

A leur séparation, en 1905, une répartition des prix s'est faite : un prix Nobel de la paix dorénavant remis par la Norvège et des prix Nobel de littérature, physique, chimie et médecine remis par la Suède.

Quelque 1350 personnes sont généralement invitées au banquet Nobel organisé en l’honneur des lauréats chaque année à l'hôtel de ville de Stockholm, le 10 décembre, jour-anniversaire du décès d'Alfred Nobel (1833-1896).

Au total, 150 mètres de nappes de lin sont placés sur les 60 tables au banquet Nobel où s’affairent 260 serveurs autour de 7 000 pièces de porcelaine, 5 400 verres et 10 000 couverts d'argent.

En 2017, le conseil d'administration de la Fondation Nobel avait décidé d’augmenter d’un million de couronnes le montant de cette distinction planétaire pour atteindre 9 millions (908 000 USD).

Le montant du prix Nobel a été réduit de 10 à 8 millions de couronnes en 2011. Parallèlement, la Fondation Nobel, qui gérait à fin 2016, un actif d’une valeur de 515 millions US, a mis en place un programme élargi visant à renforcer ses finances.

Si l’enjeu financier du prix n’est pas en lui-même si crucial, la connaissance n'ayant naturellement pas de prix, il n’en demeure pas moins que chacun des lauréats reçoit un diplôme et une médaille, la voie royale pour acquérir une renommée mondiale.

Chaque diplôme Nobel est une œuvre d'art unique, créée par des artistes et des calligraphes suédois et norvégiens. Les médailles, elles, sont faites à la main avec une précision minutieuse et en or recyclé de 18 carats.

Pour le Prix Nobel de la Paix, le plus prestigieux et le plus médiatisé de tous, supputations et pronostics des plus réalistes au plus farfelus, continueront de battre leur plein.

Cette année, le Comité Nobel norvégien a reçu 301 nominations, dont celle de la jeune militante suédoise pour le climat Greta Thunberg, du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, qui a fait la paix avec son ennemi acharné, l’Érythrée, ou encore celles des ONG comme Reporters sans frontières et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Sauf que la remise de deux Prix Nobel de littérature cette année est un fait inédit dans l’histoire de cette distinction, du fait que son report en 2018 n’a pas été dicté par des considérations en odeur de sainteté, mais par un scandale impliquant complots, conflits d’intérêts, harcèlement sexuel,…

Dans la foulée, sept des 18 membres de l'Académie suédoise ont démissionné et, pour la première fois en 70 ans, le prix 2018 a été reporté, l'institution n'ayant pas le quorum nécessaire pour prendre des décisions clés.

La crise était d’une gravité telle que le roi de Suède Carl XVI Gustaf est intervenu (fait très inhabituel) pour demander la modification des statuts de l’Académie afin de permettre à ses membres, nommés à vie, de démissionner.

L’homme à l’origine du scandale, Jean-Claude Arnault, un Français marié à Katarina Frostenson, membre de l'Académie, a été reconnu coupable de viol et purge une peine de deux ans et demi de prison, tandis que sa femme a quitté l'institution.

De nouveaux membres ont certes été nommés à l’Académie, qui a depuis promis plus de transparence. Il n’empêche que, pour se racheter et redorer son blason, sa mission en 2019 est loin d’être une sinécure.