Le gratin du cinéma africain à Yaoundé le temps du Festival Écrans Noirs

5437685854_d630fceaff_b-
214
Partager :

Mohamed Saâd Bouyafri (envoyé spécial MAP).

Yaoundé - Le gratin du cinéma camerounais et africain s'est donné rendez-vous samedi soir au Palais des congrès de Yaoundé, pour la cérémonie d'ouverture de la 23è édition du Festival Écrans Noirs, dédié au 7è art africain. Le marocain Hassan Benjelloun préside le jury de la catégorie long-métrages internationaux.

Dans une ambiance festive, d'imminentes personnalités des mondes de la politique, des arts et de la culture, en plus de cinéphiles de l'ensemble du continent, ont eu l'occasion de découvrir les membres des différentes catégories de jury, les bandes d'annonces des films en compétition et le folklore camerounais par le biais de groupe musicaux locaux.

Près de 100 films sont en lice dans le cadre des différentes compétitions de cette manifestation devenue, depuis 2008, un festival compétitif mettant en exergue de nombreux talents. 

Dans une allocution à cette occasion, le secrétaire général du ministère des Arts et de la culture camerounais, M. Mouhtar Ousmane Mey, a indiqué que le 7è art contribue à l'élévation des êtres humains et les invite à transcender leur divergence à la faveur de la tolérance et du vivre ensemble.

Le cinéma permet également de renseigner, d'aider et d'éduquer les populations tout en les divertissant, a-t-il fait observer, soulignant que cet art doit être utilisé pour promouvoir des valeurs comme la paix, le dialogue et la tolérance.


A cette 23è édition, le Maroc participe avec trois œuvres à savoir "Indigo", "Vie côtoyant la mort" et "Au-delà du mur", respectivement dans les catégories long métrages internationaux, documentaires internationaux et court métrages internationaux.

Festival Écrans Le Marocain Hassan Benjelloun préside le jury de la catégorie long-métrages internationaux

Le Maroc y également présent à travers le scénariste, réalisateur et producteur marocain, Hassan Benjelloun qui préside le jury de la catégorie long-métrages internationaux du Festival Écrans Noirs, qui se tient du 12 au 20 juillet à Yaoundé. 

Le lauréat du conservatoire libre du cinéma français sera accompagné du conservateur international de films, le Zimbabwéen Keith Shiri, de l'actrice sénégalaise Rokhaya Niang, du producteur français Hugues Nonn et de l'écrivaine camerounaise Djaili Amadou Amal.

Ce jury devra départager les onze films, venus de onze pays africains différents, en compétition dans la catégorie long-métrages internationaux, une tâche qui ne s'annonce pas aisée au vu de la diversité des styles, des genres et des thèmes traités par les pellicules en lice.