Le Maroc participe à la 25ème édition du FESPACO

5437685854_d630fceaff_b-
614
Partager :

Quelque 20 films représentant 15 pays, dont le Maroc seront en compétition pour le grand prix « Etalon d’or de Yennenga » de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), prévu du 25 février au 4 mars prochains, ont révélé ce jeudi 05 janvier à Abidjan, les organisateurs de cet événement.

Le Maroc sera représenté à la catégorie « fiction et long métrage » de la compétition officielle, par deux films à savoir, « A mile in my shoes », de Saïd Khallaf, et « A la recherche du pouvoir perdu » de Mohamed Ahd Bensouda.

Aux côtés de la Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur de cette édition, les aficionados du 7ème art auront à apprécier une série de films issus de Tanzanie, Sénégal, Ethiopie, Burkina Faso, Bénin, Guadeloupe, Algérie, Cameroun, Tunisie, Ghana, Afrique du sud, Mali, et du Niger.

Le ministre ivoirien de la culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a fait savoir que le choix de son pays en tant qu’invité d’honneur de cette édition, lui permettra de mettre en avant la richesse et la diversité de son patrimoine culturel, se félicitant du choix du thème de ce rendez-vous cinématographique à savoir « formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel ».

De son côté, le ministre burkinabè de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry, a mis l’accent sur la mobilisation de son pays pour que cet événement soit un franc succès.

Les deux ministres ont fait savoir que la présentation de cet événement depuis la métropole économique ivoirienne, Abidjan, s’insère dans le cadre de l’application du volet culturel du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) qui lie les deux pays voisins de l’Afrique de l’ouest.

Au total, ce sont quelque 1.000 films qui ont été présentés à la sélection cette année soit, une hausse de 30% par rapport à 2015, selon les organisateurs.

Des longs et courts métrages, des films documentaires, des séries télévisées et des films des écoles africaines du cinéma seront primés lors de cet événement, qui a retenu sept Salle de projection pour la diffusion des films sélectionnés.

Crée en 1969, Le FESPACO, qui avait rassemblé quelque 150.000 cinéphiles en 2015, a déjà accueilli des comédiens de renom et a révélé de grands noms du cinéma africain notamment, le marocain, Nabil Ayouch, le mauritanien, Abderrahmane Cissako, le nigérian Newton Aduaka, le burkinabè Gaston Kaboré et le malien Souleymane Cissé.