Le photographe Youness Miloudi investit la ville de Tata

5437685854_d630fceaff_b-
673
Partager :

Appuyé par l’UNESCO et NET MED YOUTH avec le soutien de la province de Tata et le ministère de la Culture, Marocopédia sillonne la ville de Tata avec 14 jeunes pour la réalisation de courts documentaires sur le patrimoine culturel de la ville de Tata, qui seront présentés ce samedi 7 octobre 2017 à 18h30 au complexe culturel de Tata

Comme à chaque voyage de documentation, Marocopédia offre une formation gratuite pour les jeunes de la région enthousiastes et désireux d’apprendre les techniques audiovisuelles pour la sauvegarde du patrimoine culturel. Marocopédia a débuté la formation ce 28 septembre avec 14 jeunes qui ont bénéficié des cours techniques alliant recherches de sujet, tournage et montage sur 10 jours consécutives.

A l’issu de cette formation, les jeunes présenterons une projection de 8 courts documentaires réalisés avec l’équipe de Marocopédia, illustrant la richesse culturelle de cette zone oasienne : gravure rupestre, poterie, travail d'argent, etc.

Après Marrakech, Arles et Paris, Youness Miloudi investit l’espace public de la ville de Tata et présente sa série « Last Tribes », une sélection de portrait documentaire réalisée entre 2010 et 2016, pour mettre en lumière ces dernières tribus primitives perpétuant un mode de vie ancestral depuis des siècles : les Mentawais d’Indonésie, le peuple de la vallée d’Omo d’Éthiopie, les Boras d’Amazonie et les Massaïs de la Tanzanie.

Engagé dans la démocratisation de l’art et sensible à la perte du patrimoine humain mondiale, le photographe Youness Miloudi accompagne l’équipe Marocopédia dans le projet de formation et partage ses connaissances avec les jeunes de Tata en techniques photographiques et également l’approche documentariste.

Cette collaboration avec Marocopédia est née de leur passion commune pour la documentation du patrimoine culturel, le partage des connaissances avec la jeune génération et à la rencontre des tribus et peuples abritant un patrimoine culturel ancestral.

La province de Tata, très méconnue du grand public, représente une des régions les plus riches en patrimoine culturel du Maroc. Les recherches éditées par le département du patrimoine culturel du ministère de la culture recensent plus de 600 références en patrimoine matériel et immatériel.

A l’issu du travail de terrain mené sur toute la région, avec l’appui de la province de Tata et le ministère de la culture, Marocopédia présentera en fin d’année, comme à l’accoutumée au grand public et gratuitement sur le web, une documentation audiovisuelle sur la richesse éco-culturelle de cette zone oasienne, pour mettre en lumière la diversité culturelle de la province, ses traditions, ses coutumes et son patrimoine millénaire.