Le salon des musiques d'Afrique et du Moyen-Orient en novembre prochain à Rabat

5437685854_d630fceaff_b-
1351
Partager :

La 4ème édition du salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient (Visa for Music) se tiendra, du 22 au 25 novembre prochain à Rabat, en partenariat avec le ministère de la culture et de la communication

Ce salon de 4 jours d’effervescence, de création musicale et de rencontres inédites a pour principale mission la constitution d’un marché de musique qui offre une meilleure visibilité aux artistes, un environnement propice à la créativité et à la professionnalisation du secteur culturel et artistique, dans le but de dynamiser les industries créatives des régions concernées et de stimuler l’économie de la culture, indique un communiqué des organisateurs.

Depuis trois ans, Visa For Music connait un grand succès et s’impose comme rendez-vous incontournable des professionnels de la musique d’Afrique et du Moyen-Orient (artistes, agents, maisons de disque, programmateurs, institutions culturelles, fondations, médias et formateurs) leur permettant un large échange interculturel.

Visa for Music revient cette année avec plusieurs évènements: Hommages, conférences, ateliers, formations, rencontres professionnelles et un salon d’exposants, promettant une programmation aussi riche que diversifiée, font savoir les organisateurs.

Après un long processus d’évaluation, cette édition recevra 40 artistes et 4 DJ, sélectionnés parmi 1042 candidatures reçues des quatre coins du monde.

Parmi les artistes marocains sélectionnés, figurent les chanteurs Khansa Batma, Fayçal Azizi et Jihane Bougrine, le musicien et instrumentiste Farid Ghannam, le groupe amazigh Inouraz, les rappeurs Lmoutchou alias (Mobydick) et Black Jaguar, ainsi que le collectif de fusion sahraoui Daraa Tribes, le projet Electro pop international MAcAM et le groupe Gnawa Racines.

Le Maghreb sera représenté par le Groupe légendaire algérien Raïna Raï, le duo tunisien Yuma et Nour Harkati et Aytma de Tunisie.

Du côté du Moyen orient, on retrouvera le musicien égyptien Hisham Kharma, de l’Iran les deux projets Ali Asghar Rahimi et Roohafza Ensemble et Aïda et Babak Quartet, le groupe Jordanien El Morabbaa et le groupe libanais The Wanton Bishops, de la Palestine le compositeur pianiste Faraj Suleiman, Kardes Turkuler de la Turquie et le collectif palestinien TootArd.

Parmi la sélection européenne, de l’Espagne figurent le groupe catalan Doctor Prats et le groupe ST Fusion, la française Siska, le groupe franco-marocain Aywa, le groupe italien Italia Migrante, le collectif hollandais Kasba et la chanteuse Ghalia Benali et Maak de Belgique.

Du reste du continent africain, figurent un des plus importants orchestres de cuivre Gangbé Brass Band du Bénin, la puissante voix Elida Almeida du Cap-vert, du Gabon l’artiste Queen Koumb, Rocky Dawuni du Ghana, Sekou Kouyate de la Guinée, la malgache Eusébia, le groupe namibien Shishani et the Namibian Tales, Marema du Sénégal, le collectif Mokoomba venu tout droit des chutes Victoria au Zimbabwe, 3MA, groupe composé de trois artistes, Ballaké Sissoko du Mali, Driss Maloumi du Maroc et Rajery du Madagascar.

Du monde créole, figurent le trio Lo Griyo de l’ile de la Réunion et le J’ouvay Fest des îles Trinité-et-Tobago.

Plusieurs DJ animeront les soirées Visa for Music, qui auront lieu au Théâtre national Mohammed V, au Club Renaissance et au Cinéma Renaissance, notamment DJ Lag de l’Afrique du Sud, SAMA (Aka Skywalker) de la Palestine, Taxi Kabir du Maroc/Allemagne et DJ Afrotronix du Tchad/Etats-Unis.