Marrakech, c’est reparti

5437685854_d630fceaff_b-
262
Partager :

Marrakech – Imane Jirari - Après une pause en 2017, le Festival international du film de Marrakech revient cette année, dans sa 17e édition, du 30 novembre au 8 décembre

Plus rien ne nous sépare de la grande messe culturelle des cinéphiles marocains et étrangers : le Festival international du film de Marrakech.

Une nouvelle équipe et de nouvelles formules au rendez-vous, du 30 novembre au 8 décembre. Cette année, 14  films seront ainsi en lice pour décrocher l’Étoile d’or de Marrakech.

La sélection officielle des films sera chapeautée par le cinéaste américain James Gray. Six films sont réalisés par des femmes.

Les festivaliers et les amoureux du septième art découvriront pas moins de 80 films provenant de 29 pays et répartis en plusieurs sections : La « Compétition officielle », les « Séances de gala », les « Séances speciales », « Le 11ème continent », le « Panorama du Cinéma marocain », la section « Jeune public », les « Projections Jemaa El Fna », le « Cinéma en audio-description » et la section « Hommages ».

La section « Séances Spéciales » présentera une panoplie de films en provenance de différents pays (Norvège, Nigeria, Colombie, Kenya, Etats-Unis, Égypte, France et Argentine), selon le communiqué du FIFM.

En total, 11 films seront ainsi projetés dans le cadre de cette section. Leurs genres et les thèmes qu’ils traitent sauront attirer un large public cinéphile.

« Le 11e continent » est une nouvelle section du Festival. Elle permet à un public curieux et ouvert à l’expérimentation de partir à la découverte de 14 fictions et documentaires aux écritures singulières et innovantes de cinéastes audacieux en provenance de Thaïlande, du Liban, de Croatie, d’Afrique du Sud, d’Autriche, des Philippines et des États-Unis.

Le Festival propose en ouverture la projection de « At Eternity’s Gate », remarquable « biopic » dédié à la vie et à l’œuvre de Vincent Van Gogh, réalisé par Julian Schnabel, l’un des artistes et réalisateurs les plus renommés du moment, en présence d’une grande distribution.

Au programme également des avant-premières de nouveaux films de cinéastes respectés tels que Valeria Golino (Italie), Alfonso Cuarón (Mexique), Peter Farrelly (États-Unis), Abu Bakr Shawky (Égypte) et Nadine Labaki (Liban).

La 17e édition du Festival international du film met également le cinéma marocain à l’honneur avec une section dédiée.

Hommage au cinéma marocain 

La polémique d’absence des films marocains n’a plus sa place cette année : La section  « Panorama du Cinéma Marocain » présentera une sélection de 7 films marocains récents avec pour ambition de faire découvrir différentes facettes du cinéma marocain aux professionnels et médias internationaux présents au festival.

Parmi ces créations cinématographiques, on note «Volubilis» de Faouzi Bensaïdi . Le  documentaire «We Could Be Heroes» de Hind Bensari, «The Healer» (Mbarkaa / La Guérisseuse) de Mohamed Zineddaine et «Sofia» de Meryem Benm’Barek.

Les cinéphiles pourront aussi découvrir «Stateless» (Bila mawtin / Apatride) de Narjiss Nejjar, «Catharsys or the afina tales of the lost world» de Yassine Marco Marroccu et  «Jahiliya» de Hicham Lasri. 

Des hommages seront rendus à des grands noms du cinéma : Robert De Niro, Agnès Varda, Robin Wright et Jillali Ferhati. Des projections de certaines de leurs œuvres majeures seront organisées à cette occasion au cinéma Colisée, dans les deux salles du Palais des Congrès, ainsi que sur la place Jamaâ El Fna. L’un d’entre eux, Ultime révolte de Jillali Ferhati, sera projeté en première mondiale à Marrakech.

Une autre section est programmée cette année, «  Conversation with ». Elle permettra aux amoureux du cinéma de rencontrer des cinéastes de renommée internationale, notamment Martin Scorsese, Robert De Niro, Christian Munjiu, Agnès Varda, Yousri Nasrallah, Guillermo Del Toro, ou encore Thierry Frémaux, le DG du Festival de Cannes. Ils interviendront dans le cadre des conférences qui se dérouleront dans la salle des ambassadeurs du Palais des congrès.