Marrakech Du Rire : Une soirée d’ouverture réussie

5437685854_d630fceaff_b-
697
Partager :

Eko a étalé ses talents en chant et en scènes dansantes, en présentant, un par un, les artistes cavaliers de la scène

Le grand humoriste Abderrahmane Ouaabad, plus connu sous le nom d’Eko, accompagné d’une pléiade d’artistes, chanteurs et comédiens, a gratifié le public par un grand gala plein de surprises à l’ouverture de la 8ème édition du festival "Marrakech du rire", organisée du 20 au 24 juin.

Lors d’une soirée haute en couleur et en humour, les humoristes qui ont défilé un par un sur la scène du Palais Badii dans la grande tradition séculaire de la halqa, ont offert un spectacle hilarant récoltant une pluie d'applaudissements.

Se présentant sur scène comme "cavalier de guerre", Eko a étalé ses talents en chant et en scènes dansantes, en présentant, un par un, les artistes cavaliers de la scène.

Les artistes, dont des comédiens qui se sont produits pour la première fois sur la scène du Palais Badii dans le cadre du festival "Marrakech du rire", ont pu plonger les spectateurs dans des fous rires incontrôlables.

Ainsi, les comédiens Saifeddine Settif, Oussama Ramzi, Haroun Kheldoun, Yassar, les duos comiques "Driss et Mehdi" et "les inqualifiables", en plus d’autres figures qui se sont succédé l’un après l’autre et en duo, ont égayé le public et réussi à faire danser et chanter les spectateurs par des sketches tout en racontant des histoires marrantes touchant des thèmes variés, inspirés de la vie quotidienne et sociale marocaine, à savoir la cérémonie de mariage populaire marocaine, l’amour et le rapport entre la belle-mère et sa belle-fille et la cérémonie de deuil à la marocaine.

Comme à l’accoutumée, Eko a réussi également, durant cette soirée émouvante, à introduire sur scène des figures emblématiques de la chanson marocaine, notamment le célèbre chanteur et compositeur Nouamane Lahlou et la Diva marocaine Latifa Raafat, ainsi que le groupe marrakchi de hip-hop "Fnaïre", qui par leurs touches habituelles musicales combinant chant et dialogue plein d’humour, ont su transformer l’espace Badii en une aire/ère de joie et de liesse.

Organisé sous le patronage du roi Mohammed VI, le festival réunit durant cinq jours le gratin de l’humour francophone et arabophone avec une programmation haute en couleur.

Après sept éditions qui lui ont permis de s’imposer comme le premier festival d’humour francophone dans le monde, avec 90.000 festivaliers en moyenne et 70 millions de téléspectateurs, ce nouveau rendez-vous va permettre au public de découvrir les humoristes d’aujourd’hui et de demain.