MDR 2018 : Succès populaire de la 8ème édition

5437685854_d630fceaff_b-
604
Partager :

Avec une fréquentation toujours plus populaire et une programmation artistique renouvelée, la 8ème édition du festival "Marrakech du Rire" organisée du 20 au 24 juin, qui a été un succès de bout en bout, a prouvé une fois qu’elle restait le premier événement mondial de l’humour arabophone et francophone, soulignent les organisateurs

Parmi les grands temps forts de ce nouveau volet, le Grand Gala d'ouverture animé par Eko et ses amis, qui ont joué à guichets fermés devant un public transporté, ont-ils indiqué dans un communiqué, ajoutant que la scène du Palais Badii a réuni un maximum d’humoristes, chanteurs, danseurs et comédiens pour une ambiance de folie, tandis que la scène Orange de la place Jemaa El-Fna, où était retransmis le spectacle en direct, a attiré une foule exceptionnelle.

Le meilleur de l’humour était également au rendez-vous à l’occasion d’un autre événement majeur : le Gala Africa dont la seconde édition, toujours au Palais Badii, a fait salle comble et enthousiasmé les spectateurs.

Dédiée aux humoristes francophones de l’Afrique, la soirée a mis à l’honneur une pléiade d’artistes célébrant les humours camerounais, congolais, sénégalais, gabonais et ivoirien. Le tout emmené par l’inégalable Mamane dont l'introduction a été très remarquée.

Pour un autre moment clé de ce festival, le comédien algérien Abdelkader Secteur a déployé tous ses talents sur la scène du Théâtre Royal avec une salle pleine à craquer, note la même source.

Au menu: tchatche, dérision, bonne humeur et un maximum d’anecdotes hilarantes sur la vie de l’artiste entre les deux rives de la Méditerranée. Un show ovationné par une audience littéralement conquise.

Véritable point d’orgue du festival, le Gala "Jamel et ses amis", très attendu par le public, a fait hurler de rire les festivaliers réunis dans un Palais Badii archi-comble.

Entouré d’invités prestigieux, dont Ahmed Sylla, Jeff Panacloc, Camille Lellouche ou encore Malik Bentalha, Jamel Debbouze et ses amis ont été les maîtres d’oeuvre d’un spectacle exceptionnel, retransmis dans le monde entier.

Concernant la liste longue des artistes qui ont marqué la manifestation, le grand D’jal a placé très haut la barre du fou rire avec la présentation de son tout dernier show, l’humorillusionniste Eric Antoine est revenu pour présenter ses meilleures tours de magie avec toujours autant de folie, Akim Omiri a fait forte impression avec son air de premier de la classe et son sourire malicieux, dans une mise en scène de Kader Aoun, la grande Amoutati a été de la partie avec un regard décalé et irrésistible sur le brassage des cultures, la révélation de ce Marrakech du Rire, Camille Lellouche qui a vu se lever par deux fois le Palais Badii, outre l'introduction, pour la première fois, du théâtre au "Marrakech du Rire", avec une standing ovation pour la troupe de la Grande Évasion.

Durant toute la semaine (du 18 au 23 juin), la masterclass, une initiative inédite très suivie du comédien, compositeur et metteur en scène Oscar Sisto, a permis de présenter un spectacle original avec un très joli succès à la clé.

Le festival a connu aussi une réussite dans le domaine du cinéma qui a pris son envol, avec deux projections de cinéma tout en faisant rire et rêver, aussi bien les grands que les petits.

Ainsi, au cinéma "Colisée", les festivaliers ont découvert en avant-première "Les Indestructibles 2" en présence de l’équipe française du long-métrage, dont l’immense Gérard Lanvin mais aussi Ahmed Sylla, Booder, Paul Séré, Wahid, D’jal et Romane Freyssinet, ainsi que le film "La Finale", un long-métrage avec Thierry Lhermitte qui a été marqué par des instants inoubliables pour les parents et leurs enfants.